Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-04-29
Actualité médicale

Tags: T-Cadherine -  affecte -  croissance -  vaisseaux -  sanguins -  cancer -  sein -  hormones -  cellules -  grasses -  joueraient -  role - 
La T-Cadhérine affecte la croissance des vaisseaux sanguins dans le cancer du sein, les hormones des cellules grasses joueraient un rôle  - Actualité médicale
La T-Cadhérine affecte la croissance des vaisseaux sanguins dans le cancer du sein, les hormones des cellules grasses joueraient un rôle

Les chercheurs à la Burnam Institute for Medical Research (Burnham) auraient découvert une nouvelle option dans le cadre des thérapies ciblées contre le cancer du sein, en révélant un lien entre une certaine protéine et la formation et le développement de vaisseaux sanguin qui alimentent les tumeurs des seins. Tel le mortier entre les briques d’un mur, la T-Cadhérine est une protéine qui aide les cellules à adhérer l’une à l’autre et à former collectivement des tissus. Les cellules cancéreuses qui se détachent l’une de l’autre arrêtent de produire de la T-Cadhérine et, dans les tumeurs, seuls les vaisseaux sanguins fournissant de l’oxygène et des nutriments expriment cette protéine.

Publicité

Aujourd’hui, Barbara Ranscht, Docteur en Médecine, et Robert Oshima, Docteur en Médecine, à Burnham, ont dirigé une équipe qui développa le premier modèle vivant afin d’étudier les effets de cette protéine sur l’angiogenèse tumorale, en créant une souche de souris qui développé spontanément des tumeurs dans les glandes mammaires, en l’absence de T-Cadhérine. Leurs résultats furent publiés le 1er mars dans Cancer Research.

« La preuve du rôle de la T-Cadhérine dans la vascularisation a été contradictoire d’une certaine manière, » explique le Dr. Ranscht, auteur principal de l’étude, incluant les Drs Lionel Hebbard et Michèle Garlatti, de Burnham Institute, également auteurs principaux et Drs Robert Cardiff et Lawrence Young, entant que collaborateurs de l’University of California, Davis. « Mais notre modèle knockout révèle clairement que la T-cadhérine favorise la vascularisation tumorale, comprenant des implications pour la croissance de la tumeur et la survie de l’animal. »

Le modèle de tumeur développé au laboratoire du Dr. Ranscht prouve que la perte de T-cadhérine ralentit la croissance tumorale et améliore la survie, en comparaison avec les cas de contrôle ou la T-cadhérine est présente : l’absence de T-cadhérine retarde la croissance de la tumeur d’une moyenne de 10 jours, diminue la taille de la tumeur et les indicateurs d’apoptose, ou suicide cellulaire, sont 6 fois plus élevés. Les animaux knockouts portant les tumeurs vivent en moyenne 18.5 jours plus longtemps que ceux de la même espèce nés normalement, ce qui se traduit en près de 18 mois de vie humaine.

Les modèles normaux dans l’étude développèrent des adénocarcinomes mammaires solides, alors que les knockouts formèrent des tumeurs mammaires faiblement différenciées comportant moins de vaisseaux sanguins. Lorsque les adénocarcinomes furent greffés aux glandes mammaires normales et déficientes en T-Cadhérine, les knockouts ne réussirent pas à former de nouveaux vaisseaux sanguins pour la greffe.

Le ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-04-29 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Cancer Research - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: T-Cadherine affecte croissance vaisseaux sanguins cancer sein hormones cellules grasses joueraient role


Publicité

En savoir plus