Publicité
Accueil > Revue de presse > BioInitiative
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
0000-00-00
Revue de presse

Tags: experts de sante publique - 
Des experts de santé publique de renom, appartenant au Groupe de travail  - Revue de presse
Des experts de santé publique de renom, appartenant au Groupe de travail

BioInitiative, avertissent qu’une exposition quotidienne aux champs électromagnétiques (EMF) est susceptible d’entraîner des risques sanitaires.

Publicité

OREBRO (Suède)--Un groupe de travail international, constitué de scientifiques, de chercheurs et de professionnels de la politique de santé publique (le Groupe de travail BioInitiative) vient de rendre public un rapport relatif aux champs électromagnétiques (EMF) et à la santé. Celui-ci soulève la question de la sécurité des limites publiques actuelles de régulation de la quantité de champs électromagnétiques autorisée sur les lignes à haute tension, les téléphones portables et de nombreuses autres sources quotidiennes d’exposition aux champs électromagnétiques.

Le Docteur Lennart Hardell, professeur à l’Hôpital universitaire d’Orebro (Suède), spécialiste des tumeurs cérébrales, est membre du Groupe de travail.

BioInitiative. Ses travaux sur les téléphones portables, téléphones sans fil et tumeurs cérébrales sont largement reconnus. Ils sont essentiels dans le débat sur la sécurité des fréquences-radio sans fil et de la radiation à ondes courtes.
"Nous disposons de preuves relativement importantes démontrant les risques d’une utilisation prolongée de téléphones portables ou sans fil, chez des personnes ayant utilisé ces dispositifs depuis au minimum 10 ans, et notamment sur un seul côté de la tête."

Les tumeurs cérébrales se développent généralement sur la durée (15 - 20 ans environ). L’utilisation d’un téléphone portable ou sans fil est liée aux tumeurs cérébrales et neuromes accoustiques (tumeur du nerf auditif du cerveau) et apparaissent seulement 10 ans après (durée plus brève que pour la plupart des autres carcinogènes connus). "Ceci indique que nous devons concentrer nos recherches sur des utilisateurs à plus long terme afin d’évaluer l’intégralité des risques de ce type de dispositif," a dit le Docteur Hardell.

Les travaux du Docteur Hardell ont été confirmés par d’autres études relatives aux utilisateurs à long terme. Une brève estimation de toutes les études relatives aux tumeurs cérébrales indique un risque global accru de tumeur cérébrale (gliome maligne) de 20%.

après dix années ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 0000-00-00 par BioInitiative
Source: Business wire

Mots clés: experts de sante publique


Publicité

En savoir plus

Le rapport du groupe de travail BioInitiative recommande d’établir de nouvelles normes d’exposition biologiques. Celles-ci sont disponibles sur le site suivant : www.bioinitiative.org




BioInitiative: Sur le même thème...