Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-05-14
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  USC -  trouvent -  indices -  risque -  lymphome -  Hodgkin - 
Les chercheurs d’USC trouvent de nouveaux indices concernant le risque de lymphome de Hodgkin  - Actualité médicale
Les chercheurs d’USC trouvent de nouveaux indices concernant le risque de lymphome de Hodgkin

Une étude unique portant sur des jumeaux fournit une nouvelle hypothèse sur la raison pour laquelle la maladie affecte certains et d'autres pas.

Publicité

Une étude sur le long terme portant sur des jumeaux mena les chercheurs de l’University of Southern California (USC) à découvrir des liens potentiels entre le lymphome de Hodgkin et les niveaux d’une protéine de réaction immunitaire (interleukine-12).

« Nous avons découvert que des bas niveaux de la protéine interleukine-12, qui lutte contre les infections intracellulaires, augmentent la susceptibilité des jeunes adultes à être atteints d’un lymphome de Hodgkin, » indique Wendy Cozen, D.O, M.P.H et professeur assistant de médecine préventive à la Keck School of Medicine à USC. Cozen est l’auteur principal de l’étude intitulée « Les niveaux d’interleukine-2, d’interleukine-12 et d’interferon-A et le risque encouru par les jeunes adultes de développer un lymphome de Hodgkin, » parue dans l’édition du 1er avril de la revue Blood.

L’étude est accompagnée d’un éditorial intitulé « Les jumeaux Hodgkin : double avantage, double inconvénient, » par Richard F. Ambinder, de John Hopkins School of Medicine.

Les travaux se basent sur des populations de patients trouvés dans L’international Twin Study et California Twin Program, des registres uniques de jumeaux développés et maintenus au Département of Préventive Medicine à USC.

Le lymphome de Hodgkin est le type de cancer le plus répandu parmi les femmes jeunes et le second type le plus commun parmi les hommes jeunes. Mais, bien que le taux de survie de 5 ans soit élevé en comparaison avec d’autres cancers, le traitement causerait des complications plus tard dans la vie.

D’après Cozen, cette étude, accompagnée d’une étude précédente publiée par son groupe en 2007, prouve clairement pour la première fois que les différences individuelles de la réaction immunitaire (via la sécrétion de cytokines) aboutiraient au développement du lymphome de Hodgkin.

« Nous avons précédemment révélé que les adolescents et jeunes adultes encourent un risque génétique substantiel d’être atteints d’un lymphome de Hodgkin, et ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-05-14 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of Southern California - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: chercheurs USC trouvent indices risque lymphome Hodgkin


Publicité

En savoir plus

Wendy Cozen, Parkash S. Gill, Muhammad T. Salam, Alexandra Nieters, Rizwan Masood, Myles G. Cockburn, W. James Gauderman, Otoniel Mart¨ªnez-Maza, Bharat N. Nathwani, Malcolm C. Pike, David J. Van Den Berg, Ann S. Hamilton, Dennis M. Deapen, and Thomas M. Mack. "Interleukin-2, interleukin-12, and interferon-¦Ã levels and risk of young adult Hodgkin lymphoma," Blood 2008 DOI: 10.1182/blood-2007-08-106872