Publicité
Accueil > Revue de presse > Gilead Sciences
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-05-22
Revue de presse

Tags: Gilead -  nouvelles donnees -  Letairis -  Ambrisentan -  traitement -  hypertension arterielle pulmonaire -  Groupe 1 OMS -  symptomes fonctionnels -  classe II -  III OMS - 
Gilead annonce de nouvelles données sur Letairis® (Ambrisentan) pour le traitement des patients atteints d’hypertension artérielle pulmonaire (Groupe 1 OMS) qui présentent des symptômes fonctionnels de classe II ou III OMS  - Revue de presse
Gilead annonce de nouvelles données sur Letairis® (Ambrisentan) pour le traitement des patients atteints d’hypertension artérielle pulmonaire (Groupe 1 OMS) qui présentent des symptômes fonctionnels de classe II ou III OMS

L’analyse de l’utilisation d’Ambrisentan chez des patients ayant reçu précédemment un placebo dans les études ARIES-1 et ARIES-2 a été présentée au Congrès international de l’American Thoracic Society --

Publicité

TORONTO--Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) a annoncé aujourd’hui les résultats d’une analyse post-hoc des données collectées au cours des études ARIES-1, ARIES-2 et ARIES-E portant sur Letairis® chez des patients souffrant d’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) (Groupe 1 OMS) présentant essentiellement des symptômes fonctionnels de classe II ou III OMS. Cette analyse a comparé les résultats cliniques sur un an portant sur des patients HTAP (Groupe 1 OMS) qui avaient initialement reçu un placebo dans le cadre des études comparatives contre placebo de 12 semaines, ARIES-1 et ARIES-2, avant de recevoir ambrisentan dans une étude d’extension ouverte à long terme (ARIES-E), à des patients suivant un traitement continu avec ambrisentan pendant l’ensemble de l’étude ARIES. Les données de cette analyse ont été présentées par le Dr Vallerie McLaughlin, professeure agrégée de médecine, directrice du Programme d’hypertension pulmonaire de l’University of Michigan Health System, à l’occasion d’ATS 2008 • Toronto, le Congrès international de l’American Thoracic Society, qui a lieu du 16 au 21 mai. Letairis (comprimés ambrisentan de 5 mg et 10 mg) est indiqué comme traitement à prise unique quotidienne pour les patients HTAP (Groupe 1 OMS) présentant des symptômes fonctionnels de classe II ou III OMS en vue d’améliorer leur capacité d’exercice physique et retarder l’aggravation clinique.

ARIES-1 et ARIES-2 étaient des études comparatives contre placebo simultanées en double aveugle, évaluant ambrisentan chez des patients HTAP. Ces études avaient principalement inscrit des patients HTAP présentant des symptômes fonctionnels de classe II ou III OMS. La conception de ces études était identique à l’exception des sites d’investigation et des doses d’ambrisentan évaluées (ARIES-1 : 5 ou 10 mg; ARIES-2 : 2,5 ou 5 mg). Dans chaque étude, les patients furent randomisés pour recevoir un placebo ou ambrisentan par voie orale une fois par jour pendant 12 ...

Page suivante (2 / 7)

Article écrit le 2008-05-22 par Gilead Sciences, Inc.
Source: Business wire


Publicité

En savoir plus

À propos de Letairis

Letairis (ambrisentan) est un antagoniste des récepteurs de l’endothéline qui est sélectif pour le récepteur de l’endothéline de type A (ETA). L’activation du récepteur de l’ETA par l’endothéline-1 (ET-1), une petite hormone peptidique, entraîne la vasoconstriction (le rétrécissement des vaisseaux sanguins) et la prolifération des cellules. L’impact clinique de la grande sélectivité de l’ETA n’est pas connu. Les concentrations d’endothéline sont plus fortes dans le tissu pulmonaire des patients HTAP, ce qui suggère que l’ET-1 peut jouer un rôle critique dans la pathogenèse ou la progression de l’HTAP.

GlaxoSmithKline (GSK) détient des droits de commercialisation d’ambrisentan pour l’hypertension HTAP dans les territoires situés en dehors des États-Unis. Le 25 avril 2008, GSK annoncé que la Commission européenne avait émis une autorisation de mise sur le marché d’ambrisentan, sous le nom de commerce Volibris®, pour le traitement de l’HTAP chez les patients classés comme appartenant à la catégorie fonctionnelle classe II et III OMS, pour améliorer la capacité d’exercice physique. GSK a indiqué que ses premières mises sur le marché de Volibris en Europe étaient prévues pour l’été 2008.

À propos de l’hypertension artérielle pulmonaire (Groupe 1 OMS)

L’hypertension HTAP est une maladie débilitante caractérisée par la constriction des vaisseaux sanguins des poumons entraînant des pressions artérielles pulmonaires élevées. En raison de ces pressions élevées, le cœur a du mal à pomper le sang au travers des poumons pour les oxygéner. Les patients HTAP souffrent d’essoufflement, car le cœur a du mal à pomper face à ces pressions élevées, ce qui entraîne à terme le décès des patients pour cause d’insuffisance cardiaque. L’hypertension HTAP peut survenir sans cause sous-jacente connue ou de manière secondaire à des maladies telles que la maladie du tissu conjonctif, des malformations cardiaques congénitales, la cirrhose du foie et l’infection au VIH. L’hypertension HTAP touche environ 200 000 patients dans le monde.

À propos de Gilead Sciences

Gilead Sciences est une société biopharmaceutique qui découvre, développe et commercialise des thérapies innovantes dans des domaines où les besoins médicaux ne sont pas encore satisfaits. La mission de la société est de faire progresser les soins dispensés aux patients souffrant de maladies mortelles dans le monde entier. Gilead, dont le siège se trouve à Foster City, en Californie, est présente en Amérique du Nord, en Europe et en Australie.

Letairis est une marque déposée de Gilead Sciences, Inc.

Volibris est une marque déposée de Gilead Sciences, Inc.

Pour en savoir plus sur Gilead Sciences, veuillez consulter le site de la société sur www.gilead.com ou appeler le service des Relations publiques de Gilead au 1-800-GILEAD-5 ou au +1-650-574-3000.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.