Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-05-23
Actualité médicale

Tags: combinaison -  chimiotherapies -  destinees -  patientes -  atteintes -  cancer -  sein -  stade -  precoce -  sans -  benefice -  n’apporte -  effets -  secondaires -  notoires - 
Une nouvelle combinaison de chimiothérapies destinées aux patientes atteintes de cancer du sein à un stade précoce est sans bénéfice et n’apporte que des effets secondaires notoires - Actualité médicale
Une nouvelle combinaison de chimiothérapies destinées aux patientes atteintes de cancer du sein à un stade précoce est sans bénéfice et n’apporte que des effets secondaires notoires

Berlin, Allemagne : Lors de la 6th European Breast Cancer Conference (EBCC-6), un scientifique allemand a rapporté que l’ajout de capecitabine, une molécule qui inhibe la synthèse de l’ADN et ralentit la croissance tumorale, à la chimiothérapie à base de docetaxel, chez les patientes atteintes de cancer du sein à un stade précoce, n’améliore pas l’efficacité du traitement et engendre une toxicité plus élevée. Une telle combinaison avait précédemment amélioré la survie des patients atteints de formes métastatiques ; lorsque le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps.

Publicité

Le Professeur Gunter von Minckwitz, Chairman of the German Breast Group, Neu-Isenberg, Allemagne, et son équipe se sont penchés sur l’utilisation de cette combinaison de médicaments pour le cancer du sein à un stade précoce. « Nous avons recruté 1510 patientes atteintes de tumeurs primaires jamais traitées précédemment, » indique-t-il. « Toutes les patientes ont reçu le même traitement préopératoire consistant en quatre cycles de la combinaison epirubicin et cyclophosphamide. Puis nous les avons randomisé pour la seconde partie du traitement, soit quatre cycle de docetaxel seul, soit quatre cycle de docetaxel et capecitabine simultanément, ou quatre cycles de docetaxel suivis par quatre cycles de capecitabine. Dans le cas d’un effet bénéfique du capecitabine, nous souhaitions savoir s’il était plus avantageux qu’il soit administré – simultanément ou séquentiellement. »

Les chercheurs ont étudié la réponse au traitement à l’étape chirurgicale – une manière de déterminer si la tumeur avait réagi à l’administration des molécules de chimiothérapie.

« Cependant, nous n’avons trouvé aucune différence entre les trois bras de l’étude concernant la réponse pathologique, clinique et le taux de conservation du sein, » indique le Professeur von Minckwitz. « Le taux général de réponse pathologique complète (pCRs) – pas de cancer dans le sein ou les ganglions lymphatiques – était de 29,7%. »

La longueur du traitement ne semble pas avoir un impact statistiquement significatif. Mais ce que les chercheurs ont noté chez les patientes recevant la capecitabine, en plus du protocole de chimiothérapie, c’est l’augmentation de la toxicité non hématologique – comme le syndrome d’enflure des mains et des pieds, également appelé érythrodysthésie palmaire-plantaire, une réaction cutanée apparaissant dans les paumes des mains et plantes des pieds, et qui peut être très douloureux en absence de traitement. Ils ont également enregistré une augmentation de la croissance des ongles, des cas de stomatite (une inflammation de la muqueuse délimitant ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-05-23 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: ECCO-the European CanCer Organisation - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: combinaison chimiotherapies destinees patientes atteintes cancer sein stade precoce sans benefice n’apporte effets secondaires notoires


Publicité

En savoir plus

Notes: Capecitabine works by acting on a naturally-occurring enzyme called thymidine phosphorylase, which exists in higher concentrations in cancer cells. Docetaxel belongs to a group of drugs derived from the yew tree, which stop the microtubules in cancer cells from breaking down, thus clogging the cells and preventing them from growing and dividing further.