Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-05-23
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  Duke -  dissequent -  processus -  division -  bacterienne - 
Des chercheurs du Duke dissèquent le processus de division bactérienne  - Actualité médicale
Des chercheurs du Duke dissèquent le processus de division bactérienne

DURHAM, N.C. – Des chercheurs du Duke University rapportent une avancée majeure dans la compréhension des mécanismes de la division bactérienne. Cette découverte pourrait mener à l’établissement de nouveaux traitements antibiotiques afin de prévenir la multiplication de dangereuses bactéries.

Publicité

Normalement, les bactéries se développent en formant un anneau qui enserre la cellule en deux parties.L’anneau est nommé « anneau Z » d’après la protéine FtsZ, qui forme une structure en forme d’anneau et qui par la suite se resserre. Chez la bactérie, l’anneau Z est composé de plusieurs dizaines de protéines, toutes supposées essentielles à la division.

Normalement l’anneau Z se met en place sur la face interne de la membrane cellulaire en se liant à une autre protéine, la FstA, dont l’une des extrémités est attachée à la membrane cellulaire interne, et tandis que l’autre extrémité est liée à FtsA. Lorsque l’anneau Z se contracte, il enserre complètement la membrane, et sépare la bactérie en deux cellules filles.

Masaki Osawa, Ph.D., un chercheur en biologie cellulaire, a dissocié la protéine FstA du système en générant une protéine FtsZ, capable de se lier directement à la membrane, qu’il a appelé « FtsZ ciblant la membrane » ou FstZ-mts.

Dans un premier temps, Osawa a démontré que la nouvelle protéine, FtsZ-mts pouvait s’associer en anneau Z dans la bactérie.

Puis, il a construit un prototype de division cellulaire simplifié sous forme de gouttelettes de lipide microscopiques, connues sous le nom de liposomes, et a ainsi démontré le rôle important de FtsZ dans le processus de division. Il a également pu assembler des anneaux Z dans ce système purement artificiel qu’est le liposome, une minuscule sphère de graisse qui mime les membranes cellulaires naturelles.

Afin d’arriver à ce résultat, Osawa a mélangé les liposomes avec la protéine FtsZ et du GTP, une molécule fournissant de l’énergie. Puis sur une lame de microscope, les liposomes ont fusionné et se sont étirés sous forme de tubes qui ont mimé la forme d’une bactérie E. coli ou d’autres micro-organismes en forme de bâtonnet.

« Il s’agissait d’une coïncidence heureuse que la taille ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-05-23 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Duke University Medical Center - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: chercheurs Duke dissequent processus division bacterienne


Publicité

En savoir plus

NOTE: Movies of the constriction and release of the Z rings in liposomes