Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-01-22
Actualité médicale

Tags: MALADIE -  CHARBON -  ANTHRAX -  vaccin - 
MALADIE DU CHARBON (ANTHRAX) : Un vaccin testé avec succès chez l'animal offre des perspectives d'utilisation chez l'homme - Actualité médicale
MALADIE DU CHARBON (ANTHRAX) : Un vaccin testé avec succès chez l'animal offre des perspectives d'utilisation chez l'homme

L'équipe de Michèle Mock, à l'Institut Pasteur (Unité des Toxines et Pathogénie Bactérienne - CNRS URA 2172), a mis au point un vaccin expérimental protégeant contre la maladie du charbon. Ce travail, à paraître dans Infection and Immunity, démontre l'efficacité d'une préparation vaccinale originale et novatrice. Sur la base de ces résultats, obtenus chez l'animal, les chercheurs espèrent développer un vaccin utilisable chez l'homme.

Publicité

L'équipe de Michèle Mock, à l'Institut Pasteur (Unité des Toxines et Pathogénie Bactérienne - CNRS URA 2172), a mis au point un vaccin expérimental protégeant contre la maladie du charbon. Ce travail, à paraître dans Infection and Immunity, démontre l'efficacité d'une préparation vaccinale originale et novatrice. Sur la base de ces résultats, obtenus chez l'animal, les chercheurs espèrent développer un vaccin utilisable chez l'homme.

La maladie du charbon, anthrax en anglais, - qui touche les mammifères, dont l'homme comme l'ont rappelé les récents événements bioterroristes - est due à la bactérie Bacillus anthracis, qui survit dans l'environnement sous une forme résistante appelée spore. Après leur entrée dans l'organisme, les spores germent pour donner naissance à des bacilles (bactéries en forme de bâtonnets) producteurs de toxines, qui se multiplient rapidement. Toxémie et septicémie, en dehors de tout traitement, conduisent à la mort.

Aucun vaccin à la fois dépourvu d'effets secondaires et hautement protecteur contre les souches virulentes du bacille du charbon n'est encore disponible pour l'homme. Il existe aujourd'hui un vaccin acellulaire, mis au point dans les années soixante aux Etats-Unis et au Royaume-Uni : il est constitué d'un composant des deux toxines de la bactérie, la protéine PA (pour " protective antigen "). Mais ce vaccin requiert plusieurs immunisations et s'avère surtout moins efficace que le vaccin atténué, composé de spores vivantes, qui est utilisé avec succès chez l'animal. Cependant, le vaccin vivant, en raison de ses effets secondaires toxiques, est considéré impropre à l'usage humain.

La protection conférée par le vaccin acellulaire existant (la protéine PA) permet de bloquer l'effet des toxines, mais elle est sans effet sur l'infection due à la multiplication des bacilles. Les chercheurs sont partis du principe que l'amélioration de ce vaccin devait se faire en ciblant également la phase précoce de l'infection : pour ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2002-01-22 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: MALADIE CHARBON ANTHRAX vaccin


Publicité

En savoir plus