Publicité
Accueil > Revue de presse > Medicines Company
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
0000-00-00
Revue de presse

Tags: Angiomax -  Angiox -  bivalirudine -  infarctus du myocarde - 
L'Angiomax(R)/Angiox(R)(bivalirudine) a amélioré significativement les résultats chez les patients atteints d'infarctus du myocarde - Revue de presse
L'Angiomax(R)/Angiox(R)(bivalirudine) a amélioré significativement les résultats chez les patients atteints d'infarctus du myocarde

Dans un essai international majeur, l'Angiomax, comparé à l'héparine associée à un inhibiteur de la glycoprotéine IIb/IIIa, a réduit les évènements cliniques indésirables, les hémorragies graves et la mortalité cardiaque.

Publicité

WASHINGTON--Dans un essai international novateur, sur des patients atteints d'infarctus du myocarde subissant une angioplastie, l'agent anticoagulant de l'Angiomax(R) (la bivalirudine) a donné des résultats cliniques supérieurs et réduit la mortalité cardiaque, comparé à un traitement plus complexe. Ces découvertes obtenues dans l'essai HORIZONS AMI(1) ont été présentées dans une session de dernière heure du 19ème symposium scientifique annuel de Transcatheter Cardiovascular Therapeutics (TCT - Thérapeutiques cardiovasculaires par cathéter), parrainé par la Cardiovascular Research Foundation (Fondation de recherche cardiovasculaire). L'Angiomax est disponible en Europe sous le nom d'Angiox(R).

L'essai HORIZONS AMI a comparé l'Angiomax à l'héparine associée à un inhibiteur de la glycoprotéine IIb/IIIa des plaquettes (GPI) sur plus de 3600 patients présentant un infarctus du myocarde. Parmi les patients du groupe Angiomax, 7,2 % d'entre eux recevaient provisoirement du GPI. Les résultats à 30 jours étaient les suivants :

- l'Angiomax a significativement réduit l'incidence des évènements cliniques indésirables, un composite d'évènements cardiaques majeurs indésirables ou des hémorragies graves, de 24 % (9,2 % contre 12,1 %, p = 0,006).
- l'Angiomax a significativement réduit l'incidence des hémorragies graves, de 40 % (4,9 % contre 8,3 %, p de moins de 0,0001).
- l'Angiomax a démontré des taux d'évènements cardiaques majeurs indésirables comparables (5,4 % contre 5,5 %, p = 1,0).
- l'Angiomax a significativement réduit l'incidence de la mortalité cardiaque de 38 % (1,8 % contre 2,9 %, p= 0,035).

« Ces données montrent que les avantages de la thérapie par bivalirudine s'étendent aux patients souffrant d'infarctus. Nous disposons maintenant d'éléments convaincants en faveur de l'utilisation de bivalirudine au lieu de l'héparine et du GPI, sur pratiquement tous les patients subissant une angioplastie » a déclaré Gregg W. Stone, Directeur général, professeur de médecine au Columbia University Medical Center (centre médical de l'université de Columbia) et président ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 0000-00-00 par The Medicines Company
Source: Business wire

Mots clés: Angiomax Angiox bivalirudine infarctus du myocarde


Publicité

En savoir plus

À propos d'HORIZONS AMI

HORIZONS AMI, cofondé grâce à une subvention de The Medicines Company, est la plus grande étude se concentrant sur l'usage approprié des médicaments anticoagulants chez les patients souffrant d'un STEMI et subissant une première intervention coronarienne percutanée (ICP). L'essai est une étude multi-centrique, randomisée, prospective, en simple aveugle, sur 3600 patients présentant un infarctus du myocarde, dans les hôpitaux de 11 pays. On a assigné de manière aléatoire l'administration d'Angiomax, associé provisoirement à du GPI, ou d'héparine associée à du GPI, aux patients subissant une angioplastie. On a assigné également, toujours de manière aléatoire, aux patients participant à l'essai HORIZONS AMI, la pose d'endoprothèses coronaires TAXUS(R) imprégnées de médicament ou de ballonnets métalliques.
Les deux principaux critères d'évaluation de l'essai étaient l'hémorragie sévère et les évènements cliniques indésirables, composés d'évènements indésirables cardiovasculaires graves (décès, nouvel infarctus, accident cérébro-vasculaire ou revascularisation de vaisseau cible après une ischémie) et les hémorragies sévères à 30 jours. Le critère secondaire majeur était les évènements indésirables cardiovasculaires graves à 30 jours.

À propos de l'infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI)

Le STEMI est le type d'infarctus le plus grave, comportant un risque de décès et d'handicap substantiel. Le STEMI implique une atteinte du myocarde, indiquée par des anomalies significatives de l'électrocardiogramme, appelées élévations du segment ST. Les directives recommandent que les patients atteints de STEMI subissent une intervention rapide pour aider à prévenir de plus amples dégâts au niveau du cœur.(7,8) Selon l'American Heart Association (Association américaine de cardiologie), 865 000 crises cardiaques, nouvelles et récurrentes, ont lieu chaque année, dont 400 000 entrent dans la catégorie du STEMI.(9)
Le STEMI fait partie du spectre des syndromes coronariens aigus (SCA), provoqués par l'exacerbation aigue d'une pathologie sous-jacente de l'artère coronarienne. Les SCA comprennent également les infarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI) et l'angine de poitrine instable (UA). Un NSTEMI est typiquement provoqué par une obstruction partielle d'une artère coronaire qui a pour résultat d'endommager le muscle cardiaque. L'angine de poitrine instable est une douleur au niveau de la poitrine, au repos ou à l'effort, due à une ischémie. L'angine stable est caractérisée par une douleur de poitrine prévisible à l'effort, qui se résorbe au repos et n'est pas considérée comme une forme de SCA. Chaque année aux États-Unis, environ cinq millions de personnes se présentent dans les services d'urgence présentant une douleur au niveau de la poitrine et on estime que 1,4 million sont assimilées à des SCA.(10)

À propos de l'Angiomax(R)/Angiox(R) (bivalirudine)

L'Angiomax(R)/Angiox(R) (bivalirudine) est un inhibiteur direct de la thrombine, dont le mécanisme d'action est naturellement réversible. Dans le cadre des essais cliniques, l'Angiomax a démontré une efficacité comparable plus une réduction des complications hémorragiques, par rapport à l'héparine utilisée comme traitement anticoagulant de base dans les salles de cathétérisation actuelles. Cette réduction des complications hémorragiques persiste même chez les patients à haut risque. Les autorités de règlementation aux États-Unis et en Europe étudient actuellement une demande d'extension de l'usage de l'Angiomax/Angiox, pour inclure l'usage du médicament en urgence chez les patients présentant un SCA.

À propos de The Medicines Company

The Medicines Company (MDCO pour le NASDAQ) se consacre à l'élaboration de produits de soins intensifs, innovants et économiques, sur le marché hospitalier international. La société commercialise l'Angiomax(R)/Angiox(R) (bivalirudine) aux États-Unis et dans d'autres pays, pour son usage sur les patients subissant une angioplastie coronarienne, une procédure qui permet de restaurer le flux sanguin dans les artères entourant le cœur. La société a également deux produits en phase finale de développement, le Cleviprex(TM) (émulsion injectable de butyrate de clévidipine) et le cangrelor. Le site Internet de la société est http://www.themedicinescompany.com.

Les énoncés contenus dans ce communiqué de presse à propos de The Medicines Company, qui ne sont pas des faits purement historiques, et toutes les autres déclarations qui ne sont pas purement historiques, peuvent être considérés comme des énoncés prospectifs pour les besoins des clauses Safe Harbor aux termes du Private Securities Litigation Reform Act de 1995 (Loi de réforme sur les litiges en matière de titres privés). Sans préjudice de ce qui précède, les termes « croire », « prévoir » et « attendre » et toute expression similaire ont pour objet d'identifier des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs impliquent un certain nombre de risques et d'incertitudes connus et inconnus qui pourraient avoir des incidences sur les résultats réels de la Société, les niveaux d'activité, la performance et les réalisations, matériellement différents de ceux exprimés ou suggérés par ces énoncés prospectifs. D'importants facteurs peuvent causer ou contribuer à de tels écarts, notamment : le progrès ou non des produits de la société dans le processus d'essais cliniques, en temps opportun, la garantie ou non, subordonnée aux essais cliniques, de soumission d'applications à l'approbation régulatrice, la possibilité ou non pour la société d'obtenir ces approbations régulatrices, l'acceptation ou non des résultats de l'essai clinique par les médecins, les patients et autres décideurs essentiels, et tout autre facteur énoncé dans les facteurs de risque, détaillés de temps à autre dans les rapports périodiques de la société et les déclarations déposées auprès de la Securities and Exchange Commission (Commission américaine des opérations boursières), y compris sans s'y limiter, le rapport trimestriel de la société sur le formulaire 10-Q, déposé le 9 août 2007, inclus ici pour référence. La société décline spécifiquement toute obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives.

Références

(1) Harmonizing Outcomes with RevascularIZatiON and Stents in Acute Myocardial Infarction)
(2) Lincoff AM, Kleiman NS, Kereiakes DJ, Feit F, Bittl JA, Jackman JD, Sarembock IJ, Cohen DJ, Spriggs D, Ebrahimi R, Keren G, Carr J, Cohen EA, Betriu A, Desmet W, Rutsch W, Wilcox RG, de Feyter PJ, Vahanian A, Topol EJ; REPLACE-2 Investigators. Long-term efficacy of bivalirudin and provisional glycoprotein IIb/IIIa blockade vs heparin and planned glycoprotein IIb/IIIa blockade during percutaneous coronary revascularization: REPLACE-2 randomized trial. JAMA. 11 août 2004 ; 292(6):696-703.
(3) Stone GW, McLaurin BT, Cox DA, Bertrand ME, Lincoff AM, Moses JW, White HD, Pocock SJ, Ware JH, Feit F, Colombo A, Aylward PE, Cequier AR, Darius H, Desmet W, Ebrahimi R, Hamon M, Rasmussen LH, Rupprecht HJ, Hoekstra J, Mehran R, Ohman EM; ACUITY Investigators. Bivalirudin for patients with acute coronary syndromes. N Engl J Med. 23 novembre 2006 ; 355(21):2203-16.
(4) Stone GW, Bertrand ME, Lincoff AM, Moses JW, Ohman EM, White HD, Pocock SJ, Ware JH, McLaurin BT, Cox DA, Feit F, Colombo A, Aylward P, Cequir AR, Darius H, Desmet W, Ebrahimi R, Hamon M, Rasmussen LH, Rupprecht HJ, Hoekstra J, Pollack C, Lansky AJ, Mehran R. A prospective, randomized trial of bivalirudin in acute coronary syndromes: one year results from the ACUITY trial. Présenté à la 56ème session scientifique annuelle de l'American College of Cardiology, New Orleans, 24-27 mars 2007.
(5) Yusuf S, Mehta SR, Chrolavicius S, Afzal R, Pogue J, Granger CB, Budaj A, Peters RJ, Bassand JP, Wallentin L, Joyner C, Fox KA; Fifth Organization to Assess Strategies in Acute Ischemic Syndromes Investigators. Comparison of fondaparinux and enoxaparin in acute coronary syndromes. N Engl J Med. 6 avril 2006 ; 354(14):1464-76. Publication Internet 14 mars 2006.
(6) Baigent C, Collins R, Appleby P, Parish S, Sleight P, Peto R. ISIS-2: 10 year survival among patients with suspected acute myocardial infarction in randomised comparison of intravenous streptokinase, oral aspirin, both, or neither. The ISIS-2 (Second International Study of Infarct Survival) Collaborative Group. BMJ. 2 mai 1998 ; 316(7141):1337-43.
(7) Antman EM, Anbe DT, Armstrong PW, Bates ER, Green LA, Hand M, Hochman JS, Krumholz HM, Kushner FG, Lamas GA, Mullany CJ, Ornato JP, Pearle DL, Sloan MA, Smith SC Jr, Alpert JS, Anderson JL, Faxon DP, Fuster V, Gibbons RJ, Gregoratos G, Halperin JL, Hiratzka LF, Hunt SA, Jacobs AK; American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Practice Guidelines. ACC/AHA guidelines for the management of patients with ST-elevation myocardial infarction--executive summary: a report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Practice Guidelines (Writing Committee to Revise the 1999 Guidelines for the Management of Patients With Acute Myocardial Infarction). Circulaire. 3 août 2004 ; 110(5):588-636.
(8) Van de Werf F, Ardissino D, Betriu A, Cokkinos DV, Falk E, Fox KA, Julian D, Lengyel M, Neumann FJ, Ruzyllo W, Thygesen C, Underwood SR, Vahanian A, Verheugt FW, Wijns W; Task Force on the Management of Acute Myocardial Infarction of the European Society of Cardiology. Management of acute myocardial infarction in patients presenting with ST-segment elevation. The Task Force on the Management of Acute Myocardial Infarction of the European Society of Cardiology. Eur Heart J. janvier 2003 ; 24(1):28-66.
(9) American Heath Association. Statistics on Acute Coronary Syndrome, Heart Attack and Percutaneous Coronary Intervention. Disponible sur : http://www.americanheart.org/downloadable/heart/ 1189623702347Stat%20on%20acute%20coronary%20syndromeFINAL.doc. (À cause de sa longueur, il sera peut être nécessaire de copier/coller cet URL dans le champ d'adresse de votre navigateur Internet. Retirez les espaces en trop le cas échéant). Accès 27 septembre 2007.
(10) Stone GW, McLaurin BT, Cox DA, Bertrand ME, Lincoff AM, Moses JW, White HD, Pocock SJ, Ware JH, Feit F, Colombo A, Aylward PE, Cequier AR, Darius H, Desmet W, Ebrahimi R, Hamon M, Rasmussen LH, Rupprecht HJ, Hoekstra J, Mehran R, Ohman EM; ACUITY Investigators. Bivalirudin for patients with acute coronary syndromes. N Engl J Med. 23 novembre 2006 ; 355(21):2203-16.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.