Publicité
Accueil > Revue de presse > EMR Policy Institute
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-05-26
Revue de presse

Tags: Hardell -  BioInitiative -  lien -  gliomes -  telephone cellulaire - 
Dr Hardell de BioInitiative a établi un lien entre gliomes et utilisation intensive du téléphone cellulaire  - Revue de presse
Dr Hardell de BioInitiative a établi un lien entre gliomes et utilisation intensive du téléphone cellulaire

OREBRO, Suède--(BUSINESS WIRE)--Le Docteur Lennart Hardell, oncologiste à l'Hôpital Universitaire d'Orebro, en Suède, et expert de l'utilisation du téléphone cellulaire et des tumeurs cérébrales, estime qu'il existe de solides preuves pointant en direction de gliomes (tumeurs cérébrales cancéreuses) chez les personnes qui font un usage intensif des téléphones cellulaires sur une période de plusieurs années. On considère, comme usage intensif, une utilisation de plus de 2 000 heures de téléphone portable durant la vie d’un utilisateur. L'analyse des études consacrées à l'usage du téléphone cellulaire et l'incidence des tumeurs cérébrales, menées par Dr Hardell, peut être consultée sur : http://www.bioinitiative.org/report/docs/section_10.pdf

Publicité

Dr Hardell a déclaré :

L'utilisation prolongée des téléphones cellulaires et sans fil est associée à un risque accru de gliome, un type de tumeur cérébrale maligne. Il existe un risque élevé systématique de gliome chez les personnes qui ont utilisé leur téléphone cellulaire essentiellement d’un côté de la tête (usage isolatéral) durant une période de dix ans ou plus.

Microwave News a collecté les résultats des études qui composent le Projet Interphone regroupant 13 pays. Plusieurs études font état d'un risque accru de gliome, du type diagnostiqué chez le sénateur Ted Kennedy, chez les personnes qui ont utilisé des téléphones cellulaires durant 10 ans ou plus. Veuillez visiter le site : http://www.microwavenews.com/docs/SetInterphonefree.pdf L'étude française d'Interphone a mis en évidence ce risque accru avec seulement 260 à 467 heures d'utilisation totale de téléphone portable sur toute une vie.

Ce n'est pas la première fois qu'une figure publique éminente participant à la lutte contre cette maladie mortelle soulève la question de savoir si l'utilisation prolongée des téléphones cellulaires est liée aux tumeurs cérébrales. La mort du procureur Johnnie L. Cochran a incité son neurochirurgien, le Docteur Keith Black, médecin au Cedars Sinai Hospital, à faire le rapprochement. Dr Black a déclaré qu'il estimait qu'il existait une corrélation entre l'usage intensif du téléphone cellulaire par Cochran et sa mort d'un gliome en 2005.

Article écrit le 2008-05-26 par The EMR Policy Institute
Source: Business wire

Mots clés: Hardell BioInitiative lien gliomes telephone cellulaire


Publicité

En savoir plus

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.




EMR Policy Institute: Sur le même thème...