Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-05-28
Actualité médicale

Tags: variantes -  recepteur -  vitamine -  liees -  risque -  accru -  cancer -  sein - 
Des variantes du récepteur de la vitamine D liées à un risque accru de cancer du sein  - Actualité médicale
Des variantes du récepteur de la vitamine D liées à un risque accru de cancer du sein

D’après une étude parue dans la revue à accès libre Breast Cancer Research, des variations génétiques du récepteur de la vitamine D dans le corps augmenterait le risque d’un cancer du sein chez les femmes post-ménopausiques.

Publicité

Jenny Chang-Claude de la Division of Cancer Epidemiology, au Germa Cancer Research Center, à Heidelberg, et ses collègues là-bas et à l’Institute for Medical Biometrics and Epidemiology, University Clinic Hamburg-Eppendorf, en Allemagne, effectuèrent une étude de cas de contrôle basée sur la population et portant sur 1408 patientes et 2612 individus de contrôle.

La recherche explique que la consommation de la vitamine D et les concentrations de sérum de ses métabolites ont été associées à la diminution du risque de développer un cancer du sein. La vitamine joue un rôle connu dans le contrôle des niveaux de calcium et influence la différentiation des cellules et, donc, contribuer à prévenir la prolifération chaotique des cellules caractérisant le cancer.

Des études précédentes concernant l’association entre la vitamine D et le cancer du sein avaient aboutit à des conclusions contradictoires.

Chang-Claude et ses collègues étudièrent les variations du gène codant la protéine réceptrice de la vitamine D. Ils n’observèrent aucune différence entre le biomarqueur de la vitamine D, 25-hydroxyvitamine D, entre les femmes portant deux variations génétiques bien connues, les polymorphismes FokI et TaqI, ainsi que deux variantes putatives, VDR-5132 et Cdx2, présents dans le gène du récepteur. En outre, ils ne trouvèrent aucune relation entre la présence de ces polymorphismes et le risque global du cancer du sein post-ménopausique.

Néanmoins, ils constatèrent une augmentation considérable du risque d’apparition de tumeurs dues aux récepteurs des œstrogènes parmi les femmes portant la variante génétique TaqI. Ceci indique l’implication du métabolisme de l’œstrogène dans l’activité anticancéreuse de la vitamine D.

« Des études supplémentaires examinant l’influence des variation génétiques sur la fonctionnalité, l’activité et la concentration du récepteur de la vitamine D, sont actuellement nécessaires, » affirme Chang-Claude.

Article écrit le 2008-05-28 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: BioMed Central - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: variantes recepteur vitamine liees risque accru cancer sein


Publicité

En savoir plus

1. Vitamin D receptor gene polymorphisms and haplotypes and postmenopausal breast cancer risk
Sascha Abbas, Alexandra Nieters, Jakob Linseisen, Tracy Slanger, Silke Kropp, Elke J Mutschelknauss, Dieter Flesch-Janys and Jenny Chang-Claude
Breast Cancer Research