Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-04-08
Actualité médicale

Tags: RAGE -  FRANCE - 
LA RAGE EN FRANCE AUJOURD'HUI - Actualité médicale
LA RAGE EN FRANCE AUJOURD'HUI

La réunion des Centres de traitement antirabique qui s'est tenue à l'Institut Pasteur le 28 mars dernier a été l'occasion de faire le point sur la situation de la rage en France, où 4000 personnes ont reçu un traitement après exposition en 2002.

Publicité

La réunion des Centres de traitement antirabique qui s'est tenue à l'Institut Pasteur le 28 mars dernier a été l'occasion de faire le point sur la situation de la rage en France, où 4000 personnes ont reçu un traitement après exposition en 2002.

Bien que l'éradication de la rage du renard en France ait été prononcée le 30 avril 2001* par arrêté du ministre de l'agriculture, la maladie reste d'actualité pour plusieurs raisons. D'une part, la rage reste très répandue sur la planète (40 000 décès par an dans le monde) : les cas d'importation sont toujours à craindre, soit par morsure dans un pays d'endémie, soit par contact avec un animal ramené clandestinement ; en 2001, toute une famille ayant ramené un chiot du Maroc a du être traitée. De plus, des "réservoirs" existent en Europe et en France : les chauves-souris, qui hébergent des virus différents de celui du chien ou du renard mais qui sont également transmissibles à l'homme, et contre lequels les traitements antirabiques sont moins bien adaptés. Enfin, la rage est une maladie redoutable, toujours mortelle en l'absence de traitement.

D'où l'importance du vaste réseau de Centres de traitement antirabique mis en place en 1977 : 74 centres et 5 antennes sont répartis sur le territoire français et coordonnés par le Centre National de Référence (CNR) de la Rage à l'Institut Pasteur à Paris. A titre d'indication, ce CNR a effectué 1353 analyses de prélèvements humains ou animaux l'an dernier. Le Centre de traitement antirabique de l'Institut Pasteur a pour sa part assuré en 2002 un millier de consultations et 731 traitements post-exposition.

Si aucun cas de rage humaine acquise en France n'a été rapporté depuis 1924, c'est en partie grâce à la possibilité d'effectuer ce traitement post-exposition : il commence par un traitement ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2003-04-08 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: RAGE FRANCE


Publicité

En savoir plus