Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-05-28
Actualité médicale

Tags: phase -  etude -  efficacite -  tolerance -  lapatinib -  patients -  souffrant -  carcinomes -  hepatocellulaires -  developpes - 
La phase II de l’étude sur l’efficacité et la tolérance au lapatinib chez les patients souffrant de carcinomes hépatocellulaires développés - Actualité médicale
La phase II de l’étude sur l’efficacité et la tolérance au lapatinib chez les patients souffrant de carcinomes hépatocellulaires développés

SAN DIEGO – Alors que les thérapies potentielles contre le cancer se multiplient, les chercheurs et cliniciens s’efforcent de mesurer leur efficacité et de prédire de manière plus précise quels patients seront le plus avantagés. Au cours de la réunion annuelle de 2008 de l’American Association for Cancer Resarch, tenue entre le 12 et le 16 avril, les chercheurs présentèrent des données concernant le nouveau rôle que joue l’IRM dans le cancer du cerveau, la manière dont les médecins peuvent mesurer de manière efficace la réaction aux médicaments anti-cancer communément utilisés et une méthode unique pour prédire le risque de métastase d’un cancer du sein.

Publicité

Les résultats d’un essai en phase II indiquent que le lapatinib, actuellement approuvé comme traitement pour le cancer du sein, s’avère prometteur pour ce qui est de stabiliser la malade chez les patients souffrant d’un cancer du foie.

« Le lapatinib est plutôt bien toléré et affecterait d’une certaine manière le carcinome hépatocellulaire (CCH), » signala Docteur Joseph Markowitz, Docteur en Médecine et chercheur à l’Ohio State University qui collabore avec Docteur Tanios Bekaii-Saab, chercheur en chef de l’étude. « Des travaux supplémentaires sont nécessaires afin de comprendre les mécanismes moléculaires sous-jacents à ce cancer. »

Les taux de CCH augmentent aux Etats-Unis, corrélant avec l’accroissement des maladies hépatiques liées à l’hépatite C, un facteur de risque connu du CCH, indique Markowitz. «Il existe également un lien avec ce qu’on appelle la « stéatose hépatique » comme résultat des taux accrus d’obésité et de diabète sucré au sein de la population américaine. »

Le lapatinib bloque l’activité de la tyrosine kinase aussi bien des facteurs de croissances épidermiques (FCE) que du HER2/neu, expliqua Markowitz. « Un bi-inhibiteur tel que le lapatinib devrait être efficace dans le cas des patients qui expriment l’un ou les deux récepteurs. Vu le manque d’option de traitement curatives ou simplement efficaces pour les patients atteints de carcinomes hépatocellulaires avancés, de nouvelles thérapie sont absolument nécessaires, » affirma-t-il.

Markowitz, Bekaii-Saab et leurs collègues estimèrent l’efficacité du lapatinib en qualité de traitement contre le CCH, en phase II d’un essai portant sur 26 participants.

Les patients reçurent 1500 mg de lapatinib par voie orale quotidiennement pendant un cycle de 28 jours. Le nombre moyen de cycles au cours de l’essai était de 2, avec certains patients ne recevant qu’un cycle et d’autres, en obtenant jusqu’à 12. Les chercheurs effectuaient des évaluations radiologiques chaque 8 semaines.

Dans cette étude, où 20% des patients avaient reçus ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-05-28 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: American Association for Cancer Research - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: phase etude efficacite tolerance lapatinib patients souffrant carcinomes hepatocellulaires developpes


Publicité

En savoir plus