Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Librairie


Application

Dernière Parution


Partenaires


Publicité

2008-05-30
Actualité médicale

Tags: augmentation -  creatinine -  personnes -  agees -  implique -  accroissement -  maladies -  renales -  mortalite - 
L’augmentation de la créatinine chez les personnes âgées implique l’accroissement des maladies rénales et de la mortalité  - Actualité médicale
L’augmentation de la créatinine chez les personnes âgées implique l’accroissement des maladies rénales et de la mortalité

- Une étude sur 10 ans impliquant 87.094 patients - Des changements minimes de la créatinine augmentent le risque d’insuffisance rénale et de mortalité sur le long terme. - La mortalité et l’insuffisance rénale augmentent avec le degré d’importance des changements de la créatinine.

Publicité

BIRMINGHAM, Ala – Selon une étude effectuée à l’University of Alabama à Birmingham (UAB), présentée dans l’édition de mars des Archives of Internal Medicine, l’augmentation, aussi minime soit-elle, des niveaux de créatinine durant l’hospitalisation accroit le risque d’insuffisance rénale en phase terminale et de mortalité parmi les patients âgés sur le long terme.

L’étude rétrospective s’étendant sur 10 ans, dirigée par le néphrologue à UAB, docteur Britt Newsome, représente la première description systématique de l’augmentation de créatinine, de l’insuffisance rénale en phase terminale et du risque de décès. Des études précédentes révélèrent un lien entre les réductions de la fonction rénale durant l’hospitalisation et des taux élevés de mortalité.

« Des études précédentes ont démontré que l’augmentation des niveaux de créatinine de 0.3 mg/dl ou plus durant l’hospitalisation, serait associée à une mortalité plus élevée à l’hôpital, à des séjours plus longs et des coûts plus élevés, » indiqua Newsome. « Néanmoins, il n’existe que peu d’informations sur les risques sur le long terme de l’insuffisance rénale subséquente en phase terminale et sur la mortalité au sein de cette population. Les risques sur le long terme que nous avons observé indiquent que même la moindre lésion rénale indiquerait un pire pronostic. »

L’étude porta sur 87.094 bénéficiaires de Medicare admis à 4473 hôpitaux dans le pays, et souffrant de crises cardiaques ou d’infarctus du myocarde aigu. Ils étudièrent les changements des niveaux de créatinine de ces patients de 0.1 à 0.3 mg/dl. L’âge moyen des patients était de 77.1 ans.

L’incidence d’insuffisance rénale en phase terminale et de décès était plus élevée parmi les patients manifestant les changements les plus considérables en matière de créatinine, et tous les niveaux d’augmentation de la créatinine étaient associés à un risque accru d’insuffisance rénale en phase terminale et de décès.

« Nous ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-05-30 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of Alabama - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: augmentation creatinine personnes agees implique accroissement maladies renales mortalite


Publicité

En savoir plus

Les autres auteurs de l’étude à UAB étaient docteur Jeroan J. Allison; docteur David Warnock; et docteur Catarina I. Kiefe, docteur en médecine.

Les auteurs supplémentaires étaient docteur William M. McClellan, Emory University School of Medicine; docteur Charles A. Herzog, Cardiovascular Special Studies Center, U.S. Renal Data System, Minneapolis, Minn.; et Paul W. Eggers, docteur en médecine, National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases.