Publicité
Accueil > Revue de presse > REACH Registry
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-05-16
Revue de presse

Tags: patients -  atherothrombotiques -  evenement cardiovasculaire -  attaque - 

Les patients stables athérothrombotiques présentent un risque plus élevé de décéder d'un événement cardiovasculaire autre que d'une nouvelle attaque - Revue de presse
Les patients stables athérothrombotiques présentent un risque plus élevé de décéder d'un événement cardiovasculaire autre que d'une nouvelle attaque

NICE, France, May 16 /PRNewswire/ -- - Le registre REACH révèle que 70 % des décès enregistrés chez les patients stables athérothrombotiques sont dus à un événement cardiovasculaire autre qu'une attaque

Publicité




Présentées à l'occasion du Congrès européen sur les attaques (European
Stroke Congress), des données sur deux ans mettent en évidence que, parmi les
décès survenant après une attaque, la vaste majorité (73 %) est due à des
événements cardiovasculaires (CV) autres qu'une attaque. Le taux de mortalité
général est de 4,45 %, dont 3,23 % liés à un événement autre qu'une attaque.


Les données sur deux ans du registre REACH montrent que le risque
d'événements ischémiques secondaires (y compris la mort cardiovasculaire) est
considérable chez les patients ayant déjà souffert d'une attaque et/ou d'un
AIT.


Le registre REACH a prouvé qu'il existe une prévalence élevée
d'athérothrombose dans plus d'un lit vasculaire : 1/4 des patients souffrant
de coronaropathies, 2/5 de ceux souffrant de maladies cardiovasculaires (MCV)
et 3/5 des patients atteints de troubles artériels périphériques (PAD)
présentent également une athérothrombose dans d'autres sites artériels. Les
données du registre REACH soulignent également le manque de traitement pour
les patients souffrant d'une MCV. Pour prévenir leur hospitalisation et leur
décès, il est nécessaire d'améliorer la gestion du risque ischémique chez
cette population.


Près de 28 % des patients inscrits au registre REACH souffrent d'une MCV
au niveau de référence. Environ 40 % d'entre eux présentent une maladie
polyvasculaire. Parmi le groupe de référence, 71 % ont déjà eu une attaque,
51 % un AIT et 20 % les deux.


Les données sur deux ans concernant la population MCV montrent un taux
d'événement élevé pour les attaques non mortelles (5,9 %). Le risque
d'attaque, d'IM et de mort CV à deux ans est de 11,5 % pour l'ensemble de la
population MCV. Les patients présentant des antécédents de MCV sont soumis à
un risque considérable de subir des événements cardiaques majeurs (MACE) et
d'être hospitalisés (> 20 % à deux ans).


<< Les patients ...

Page suivante (2 / 7)

Article écrit le 2008-05-16 par REACH Registry
Source: PRNewswire


Publicité

En savoir plus




REACH Registry: Sur le même thème...