Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-06-03
Actualité médicale

Tags: surveillance -  exsangue -  tests -  sanguins -  predire -  evolution -  VIH/SIDA - 
La surveillance exsangue est aussi efficace que les tests sanguins pour prédire l’évolution du SIDA  - Actualité médicale
La surveillance exsangue est aussi efficace que les tests sanguins pour prédire l’évolution du SIDA

Implications pour les pays en voie de développement quant au dépistage de l’épidémie et afin de prévenir la résistance pharmacologique.

Publicité

PHILADELPHIE – Les chercheurs à l’University of Pennsylvania School of Medicine ont révélé que le fait de surveiller l’adhésion au traitement de la thérapie contre le SIDA est un simple moyen exsangue de surveiller le risque de progression de la maladie. L’étude internationale a été publiée dans l’édition de mai de la revue PLoS Medicine.

« L’approche actuelle dans les pays en voie de développement, lorsqu’ils n’ont pas les moyens de mesurer le virus dans le sang, est de surveiller la formule sanguine CD4. Toutefois, le nombre de CD4 diminue après échec et domination du virus, » expliqua l’auteur principal Docteur Gregory Bisson, MSCE, professeur assistant de médecine et d’épidémiologie. « En surveillant la fréquence à laquelle les patients atteints de SIDA renouvellent à temps leurs ordonnances pour les médicaments de la thérapie antirétrovirale associée [TARa], nous pouvons prédire le taux de réussite de la suppression virologique. » L’Organisation Mondiale de la Santé recommande que les individus souffrant de VIH et recevant une TARa dans un cadre aux ressources limitées devraient se soumettre à une formule sanguine CD4 périodique afin de surveiller l’efficacité du traitement.

« Le fait de surveiller le renouvellement des ordonnance à la pharmacie représente une approche proactive à la prise en charge de la maladie, par opposition à la surveillance de la formule sanguine CD4, qui est réactive, » estima Bisson. « Le fait de mesurer le nombre de personnes ayant adhéré à leur prescription prédit en fait considérablement mieux le statut de la maladie au 6e et au 12e mois, en comparaison avec la formule sanguine CD4. » En surveillant les patients ayant été traités pendant de longues périodes, la précision des mesures était similaire.

L’étude était basée sur des données extraites de la base de données d’Aid for AIDS Disease Management Programme qui couvre 9 pays en Afrique ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-06-03 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: University of Pennsylvania School of Medicine - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: surveillance exsangue tests sanguins predire evolution VIH/SIDA


Publicité

En savoir plus

Also involved in this study were Scarlett Bellamy, Jesse Chittams, and Ian Frank, all of Penn; and Michael Hislop and Leon Regensberg of Aid for AIDS Disease Management Programme, Ltd; Gary Maartens of the University of Cape Town; and Jean B. Nachega of the University of Cape Town and Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health.