Publicité
Accueil > Revue de presse > Celgene International
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-06-04
Revue de presse

Tags: etude -  VIDAZA -  syndrome myelodysplastique -  esperance de vie - 
Une étude de VIDAZA® sur les patients atteints d'un syndrome myélodysplastique à haut risque démontre une amélioration globale de l'espérance de vie  - Revue de presse
Une étude de VIDAZA® sur les patients atteints d'un syndrome myélodysplastique à haut risque démontre une amélioration globale de l'espérance de vie

SUMMIT, New Jersey--Celgene Corporation (Nasdaq : CELG) a annoncé aujourd'hui que les résultats actualisés issus de la phase III du programme international d'essais cliniques de VIDAZA sur des patients atteints de syndromes myélodysplastiques mettent en évidence une amélioration globale de l'espérance de vie en comparaison avec les traitements médicaux traditionnels. Les données ont été présentées à l'occasion de la 44ème assemblée annuelle de l'Association Américaine d'Oncologie Clinique (American Society of Clinical Oncology – ASCO), à Chicago, Illinois.

Publicité

L'étude démontre que le taux d'amélioration de l'espérance de vie sur deux ans pour les patients traités avec VIDAZA est pratiquement doublée, avec 50,8 pour-cents contre 26,2 pour-cents pour les traitements médicaux conventionnels. Cette amélioration de l'espérance de vie a été constatée dans tous les sous-groupes de patients. L'espérance de vie moyenne pour les patients traités avec VIDAZA au cours de l'étude était de 24,4 mois contre 15 mois pour les traitements médicaux traditionnels, démontrant un grain d'espérance de vie de 9,4 mois.

Les résultats actualisés présentés à l'ASCO ont révélé que l'impact sur l'espérance de vie était particulièrement impressionnant sur les patients porteurs du chromosome 7q, qui correspond au sous-groupe de malades présentant des diagnostics particulièrement pessimistes.

Il a également été démontré que le gain d'espérance de vie de Vidaza n'est pas acquis uniquement aux patients présentant une réponse complète au traitement.

Alan F List, Directeur Général, Chef de la division des Malignités Hématologiques du Centre Moffitt Cancer, a déclaré : « Les résultats des essais AZA-001 sont les premiers à démontrer que la réponse complète au traitement n'est pas une finalité obligatoire pour allonger l'espérance de vie globale dans les cas de syndromes myélodysplastiques à haut risque. L'Azacitidine est un agent modificateur de virus qui prolonge l'espérance de vie globale par des effets distincts de sa seule action cytotoxique ou anti-leucémique. »

Dans l'étude, les effets indésirables les plus courants pour les patients recevant le VIDAZA sont la thrombocytopénie (69,7%), la neutropénie (65,7%) et l'anémie (51,4%).

L'augmentation du volume de données disponibles, dont cette étude récente, permet la poursuite des progrès cliniques, y compris la réévaluation en cours de VIDAZA par l'agence européenne des médicaments EMEA.

Article écrit le 2008-06-04 par Celgene International
Source: Business wire


Publicité

En savoir plus

A propos de VIDAZA®

En mai 2004, VIDAZA est devenu le premier médicament homologué par la FDA (Food and Drud Administration - organisme de surveillance des aliments et des médicaments) pour le traitement des patients atteints de syndromes myélodysplastiques (SMD). La FDA a homologué le VIDAZA, premier né d'une nouvelle catégorie de médicaments appelée agents de déméthylation, pour le traitement des cinq sous-types de SMD, qui incluent les patients à faible risque et les patients à haut risque. Ces sous-types comprennent : l'anémie réfractaire (AR) ou l'anémie réfractaire avec sidéroblastes en couronne (ARSC) si elle est accompagnée de neutropénie ou de thrombocytose ou nécessite des transfusions ; l'anémie réfractaire avec excès de blastes (AREB), l'anémie réfractaire avec excès de blastes en transformation (AREB-T), et la leucémie myélomonocytaire chronique (LMMC).

VIDAZA est censé exercer ses effets anticancéreux en provocant l'hypométhylation de l'ADN et la cytotoxicité directe sur les cellules hémopoïétiques anormales de la moelle osseuse. La concentration de VIDAZA requise pour une inhibition maximale de la méthylation d'ADN in vitro ne provoque pas d'extinction majeure de synthèse d'ADN. L'hypométhylation peut restaurer les fonctions normales des gènes qui sont primordiales pour la différentiation et la prolifération cellulaire. Les effets cytotoxiques de VIDAZA provoquent la mort des cellules à division rapide, y compris les cellules cancéreuses qui ne répondent plus au mécanisme normal de contrôle de croissance. La non-prolifération cellulaire est relativement insensible à VIDAZA. VIDAZA a été homologuée pour son administration par voie intraveineuse en janvier 2007.

A propos des syndromes myélodysplastiques

Les syndromes myélodysplastiques (SMD) sont un groupe de tumeurs malignes qui affectent environ 300.000 personnes à travers le monde. Les syndromes myélodysplastiques se manifestent lorsque les cellules sanguines ne se développent pas normalement et restent à l'état immature ou « blastique » dans la moelle épinière. Ne devenant pas des cellules adultes, elles sont incapables d'assurer leurs fonctions. À la longue, la moelle épinière est envahie de cellules blastiques et le développement des cellules normales cesse. Selon l'American Cancer Society, on détecte chaque année entre 10.000 et 20.000 nouveaux cas de MDS aux Etats-Unis. Selon les classifications adoptées, l'espérance de vie moyenne peut aller d'environ six mois à six ans. Les patients atteints de SMD dépendent souvent de transfusions sanguines afin de prendre en charge les symptômes de fatigue et d'anémie. À cause des transfusions fréquentes, ils peuvent développer une surcharge et/ou une toxicité due au fer qui met leur vie en danger. D'où le besoin urgent de nouvelles thérapies servant la cause de la condition plutôt que la simple prise en charge de ses symptômes.

À propos de Celgene

Celgene Corporation, dont le siège est à Summit, dans le New Jersey, est une entreprise pharmaceutique internationale intégrée spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de thérapies innovantes pour le traitement du cancer et des maladies inflammatoires au moyen de la régulation des gènes et des protéines. Pour plus d'informations, consultez le site Internet de la Société sur www.celgene.com.

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs qui sont soumis à des risques connus ou inconnus, des retards, des incertitudes et d'autres facteurs hors du contrôle de la société et susceptibles d'entraîner des écarts considérables entre les résultats, les performances ou les réalisations réelles de la société et les résultats, la performance et les autres attentes exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent les résultats des recherches et développement en cours ou à venir, les actions de la FDA et d'autres organismes réglementaires et d'autres facteurs décrits dans les rapports déposés par la société auprès de la Commission des valeurs mobilières tels que les rapports 10K, 10Q et 8K.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.