Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-06-09
Actualité médicale

Tags: patient -  souffert -  cancer -  poumon -  peut-il -  rechuter -  test -  genetique -  apporter -  reponse - 
Un patient ayant souffert d’un cancer du poumon peut-il rechuter? Un test génétique pourrait apporter la réponse - Actualité médicale
Un patient ayant souffert d’un cancer du poumon peut-il rechuter? Un test génétique pourrait apporter la réponse

ATS 2008, TORONTO — Le développement de tests génétiques fiables pour le traitement du cancer du poumon a franchi une étape importante. Les chercheurs de la Columbia University ont récemment évalué cinq profils, ou signatures, génétiques à haut risque pouvant permettre de prédire la probabilité de rechute d’un cancer chez des patients dont le cancer du poumon non à petites cellules a été détecté tôt et traité chirurgicalement. Ils présenteront leurs résultats lors de l’American Thoracic Society’s 2008 International Conference à Toronto le Mardi 20 Mai.

Publicité

« Le cancer du poumon non à petites cellules, qui représente environ 80% des cancers du poumon, a un fort taux de rechute même lorsqu’il a été traité précocement, » indique William Bulman, M.D., l’auteur principal de l’étude. « Si nous connaissions spécifiquement chez quel patient le cancer est susceptible de réapparaître, nous pourrions mettre en place des thérapies plus agressives pour ces patients. » Le Dr. Bulman indique que les signatures génétiques pour le cancer du sein sont déjà commercialisées et utilisées par les médecins afin de guider leurs recommandations de traitements.

Le Dr.Bulman et ses collègues, les Docteurs Charles Powell et Alain Borczuk, ont testé cinq signatures génétiques de survie chez 21 patients atteints de tumeurs squameuses ou d’adénocarcinomes, et qui ont fait l’objet d’un suivi sur 2 années suivant l’acte chirurgical. La précision des signatures testées variait de 40 à 80% en fonction du type de tumeur. Par exemple, une signature portant sur 42 gènes avait une précision de 82% pour la prédiction de la survie pour les patients atteints d’adénocarcinome du poumon, mais un taux de prédiction de seulement 70% pour les cas de carcinomes à cellules squameuses.

« Le cancer du poumon est une maladie hétérogène, et les informations obtenues par ces tests nous aident à distinguer les tumeurs en fonction des résultats cliniques, » explique le Dr. Bulman. « Nos résultats indiquent que non seulement les signatures génétiques ont une utilité clinique en permettant de personnaliser le traitement du cancer du poumon, mais également qu’il pourrait être nécessaire d’utiliser différents marqueurs génétiques de prédiction pour différents sous-types de tumeurs. »

Le Dr. Bulman indique que ces travaux font partie d’un effort plus large visant à comprendre les bases biologiques qui définissent pourquoi certains cancers du poumon traités à un stade précoce vont progresser et métastaser, alors que d’autres ne le feront pas. ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-06-09 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: American Thoracic Society - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: patient souffert cancer poumon peut-il rechuter test genetique apporter reponse


Publicité

En savoir plus