Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-06-09
Actualité médicale

Tags: publications -  JAMA -  s’interesse -  etude -  UNMC -  portant -  depression -  cancer -  tete -  cou - 
Une des publications du JAMA s’intéresse à une étude de l’UNMC portant sur la dépression et le cancer de la tête et du cou  - Actualité médicale
Une des publications du JAMA s’intéresse à une étude de l’UNMC portant sur la dépression et le cancer de la tête et du cou

Une étude-pilote conduite à l’University of Nebraska Medical Center a montré que les antidépresseurs pouvaient significativement réduire le risque de dépression chez les patients atteints de cancer de la tête et du cou. Ces travaux ont fait l’objet d’un article publié aujourd’hui dans Archives of Otolaryngolgy – une des publications du Journal of American Medical Association (JAMA).

Publicité

Cette étude conduite par William Lydiatt, M.D., et Bill Burke, M.D., de l’UNMC, a montré que seul 15% des patients atteints de cancer de la tête et du cou, prenant un traitement antidépresseur en plus de leur thérapie, ont connu un épisode dépressif. C’est un signe d’espoir si on considère que 50% des patients du groupe d’étude qui ne prenaient pas d’antidépresseurs ont fait une dépression.

Ces données statistiques apportent un espoir aux patients atteints de cancer de la tête et du cou, indique le Dr. Lydiatt, directeur de division de chirurgie oncologique de la tête et du cou au service de chirurgie de la tête et du cou et d’otolaryngologie. En effet, la dépression est la raison principale de l’arrêt du traitement en cours de thérapie chez les patients atteints de cancer de la tête et du cou.

« Il s’agit d’une étude dont les résultats sont potentiellement importants car ils montrent pour la première fois que la dépression peut être prévenue chez ces patients, » indique le Dr. Lydiatt. L’Institut Nationale de la Santé semble être du même avis que le Dr. Lydiatt sur l’importance de ces travaux. A la suite des résultats de cette étude-pilote , le NIH a versé une bourse de 1.6 millions d’USD à l’UNMC afin d’étendre la portée de l’étude.
 
Bien que les patients atteints de cancer de la tête et du cou représentent un faible pourcentage des personnes atteintes de cancer, on enregistre un taux exceptionnellement haut de suicide dans cette population, indique le Dr. Burke, professeur de psychiatrie.

Il donne comme exemple les patients atteints de cancer de la langue et du larynx, qui représentent seulement 2% de tous les cas de cancers enregistrés, mais contribuent à hauteur de 20% des suicides de patients cancéreux.
 
Une multitude de raisons existent et peuvent être à ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-06-09 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Journal of American Medical Association - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: publications JAMA s’interesse etude UNMC portant depression cancer tete cou


Publicité

En savoir plus