Publicité
Accueil > Revue de presse > Celgene International
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-06-23
Revue de presse

Tags: REVLIMID -  traitement -  myelome -  symposium satellite -  Congres de l’Association europeenne d’hematologie -  EHA) - 
Des données actualisées concernant le REVLIMID® pour le traitement du myélome multiple récemment diagnostiqué sont présentées lors d’un symposium satellite du 13e Congrès de l’Association européenne d’hématologie (EHA)  - Revue de presse
Des données actualisées concernant le REVLIMID® pour le traitement du myélome multiple récemment diagnostiqué sont présentées lors d’un symposium satellite du 13e Congrès de l’Association européenne d’hématologie (EHA)

COPENHAGUE, Danemark--Les données résultant des études cliniques E4A03 ECOG et 0232 SWOG ont été présentées lors d’un symposium satellite. Celles-ci ont révélé que les patients atteints du myélome multiple récemment diagnostiqué et qui sont éligibles pour une transplantation obtiennent de meilleurs résultats lorsqu’ils sont traités au REVLIMID (lénalidomide) combiné au déxaméthasone. Ces données ont été présentées par le Dr A. Stewart, de la clinique Mayo, lors du 13e Congrès de l’Association européenne d’hématologie (EHA), à Copenhague, au Danemark.

Publicité

Ces résultats des études cliniques E4A03 ECOG et 0232 SWOG ont été récemment présentées lors de l’Assemblée annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO). Plus particulièrement, des résultats actualisés de deux importants essais portant sur des groupes coopératifs de patients récemment diagnostiqués, traités au REVLIMID combiné au déxaméthasone, ont révélé une amélioration du taux de survie et des taux de réponse complète pour le REVLIMID combiné au déxaméthasone.

Au cours d’une analyse historique, d’une durée de quatre mois, de l’étude clinique E4A03 ECOG de Phase III, 93% des patients ayant poursuivi un traitement à base de REVLIMID plus déxaméthasone (Rd) à faible dose ont atteint un taux de survie global de deux ans. Au cours de cette même analyse historique, 93% des patients ayant bénéficié d’une transplantation de cellules souches autologues ont obtenu le même taux de survie de deux ans.

Les patients du groupe Rd de l’étude ont obtenu un taux de réponse global de 89%, contre 56% pour ceux du groupe CR + VGPR. Les patients de l’étude 0232 SWOG de Phase III, portant sur le REVLIMID plus déxaméthasone (RD) ont obtenu un taux de survie sans progression de 77% après un an, contre 62% pour le groupe CR + VGPR.

Les résultats de ces études démontrent que le REVLIMID combiné au déxaméthasone est hautement actif dans le cas de myélome multiple récemment diagnostiqué, quel que soit l’âge ou l’éligibilité pour une transplantation. En outre, les résultats de ces essais fournissent les bases pour la poursuite d’autres essais en perspective en comparant de nouveaux agents à la transplantation de cellules souches.

« Le REVLIMID transforme le myélome multiple en une maladie chronique au travers d’un contrôle durable de la maladie, des effets secondaires gérables et la liberté d’un dosage oral » a commenté le ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-06-23 par Celgene International
Source: Business wire


Publicité

En savoir plus

À propos de REVLIMID®

Le REVLIMID est un composé IMiDs®; il fait partie d’un groupe de nouveaux principes actifs immunomodulateurs exclusifs. Le REVLIMID et d’autres composés IMiDs continuent à être évalués dans plus de 100 études cliniques dans un large éventail d’affections en cancérologie, à la fois dans les cancers du sang et les tumeurs solides. La gamme des IMiDs est protégée par des brevets exhaustifs de propriété intellectuelle aux États-Unis et ailleurs et par des demandes de brevet en instance, comprenant des brevets de composition de matières et des brevets d’utilisation.

A propos du myélome multiple

Le myélome multiple (appelé également myélome ou myélome des plasmocytes) est un cancer du sang dans lequel des plasmocytes malins sont surproduits dans la moelle osseuse. Les plasmocytes sont des globules blancs qui aident à produire des anticorps appelés immunoglobulines qui luttent contre les infections et les maladies. Cependant, la plupart des patients souffrant de myélome multiple ont des cellules qui produisent une forme d'immunoglobuline appelée paraprotéine (ou protéine M) qui n'est pas bénéfique pour la santé. En outre, les plasmocytes malins remplacent les plasmocytes normaux et d'autres globules blancs importants pour le système immunitaire. Les cellules du myélome multiple peuvent également s'attacher à d'autres tissus corporels, comme des os, et produire des tumeurs. On ne connaît pas la cause de la maladie.

À propos de Celgene International Sárl

Basée à Boudry en Suisse, Celgene International Sarl est une filiale à part entière de Celgene Corporation, ainsi que le siège international de Celgene Corporation. Celgene Corporation, basée à Summit, New Jersey, est une entreprise pharmaceutique internationale intégrée spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de thérapies innovantes pour le traitement du cancer et des maladies inflammatoires au moyen de la régulation des gènes et des protéines. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous sur le site de la société au www.celgene.com.

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs qui sont soumis à des risques connus ou inconnus, des retards, des incertitudes et d’autres facteurs hors du contrôle de la société et susceptibles d’entraîner des écarts considérables entre les résultats, les performances ou les réalisations réelles de la société et les résultats, la performance et les autres attentes sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent les résultats des recherches et développement en cours ou à venir, les actions de la FDA et d’autres organismes réglementaires et d’autres facteurs décrits dans les rapports déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission, notamment les rapports 10K, 10Q et 8K.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.