Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-06-23
Actualité médicale

Tags: cartographie -  genes -  cancer -  prostate -  chemin -  traitements - 
La cartographie des gènes du cancer de la prostate ouvre le chemin à de nouveaux traitements  - Actualité médicale
La cartographie des gènes du cancer de la prostate ouvre le chemin à de nouveaux traitements

Les changements génétiques au cours du début et de la progression du cancer de la prostate échappent toujours aux scientifiques. Aujourd’hui, pour la première fois, les chercheurs ont identifié le profile spécifique de l’expression génétique des cellules souches du cancer de la prostate, comportant d’importantes implications pour les traitements futurs. Les résultats, parus dans la revue à accès libre Genome Biology de BioMed Central, ont révélé que 581 gènes sont différemment exprimés dans certaines cellules du cancer de la prostate, mettant en exergue plusieurs voies importantes quant à la biologie des cellules souches cancéreuses et offrant des cibles aux nouvelles approches chimio-préventives et chimiothérapeutiques.

Publicité

Les cellules de l’étude représentent moins de 0.1% des tumeurs prostatiques et possèdent des propriétés qui les caractérisent comme cellules souches cancéreuses. Les cellules se renouvellent, sont très invasives et leur durée de vie est bien plus longue que celle des cellules souches ordinaires. Elles possèdent également un phénotype épithélial primitif et peuvent se différentier afin de récapituler les phénotypes observés dans les tumeurs prostatiques. Ces cellules se manifestent durant toutes les phases et les types du cancer de la prostate.

Le profilage de l’expression du cancer de la prostate a généralement recours à des échantillons de masse de cellules tumorales afin d’identifier les gènes individuels. Dans cette étude, Les chercheurs exploitèrent les progrès en matière de microarray et ciblèrent les technologies d’étiquetage dans le but de produire un profile d’expression annoté de manière fonctionnelle des cellules souches du cancer de la prostate.

L’équipe, de l’YCR Cancer Research Unit à l’University of York et Pro-cure Therapeutics Ltd, créa la signature d’une cellule souche maligne en combinant des gènes considérablement surexprimés dans les cellules souches à ceux significativement surexprimés dans les cellules souches malignes. La RT-PCR quantitative, la cytométrie flux et l’immunocytochimie furent utilisées pour valider les changements de l’expression génétique.

Les gènes associés à l’inflammation étaient proéminentes dans le profile d’expression des cellules souches cancéreuses. La cible thérapeutique potentielle NFκB est connue pour favoriser la survie cellulaire. Les chercheurs révélèrent qu’un inhibiteur du NFκB déclenche la mort cellulaire programmée dans les cellules souches cancéreuses, mais épargne les cellules souches normales. Ceci représente une cible thérapeutique potentielle pour ce groupe de cellules rares probablement non affectées par les régimes de chimiothérapie actuels.

« Pour la première fois, nous examinons la sous-population de cellules cancéreuses qui déclenchent en fait de nouvelles tumeurs, » expliqua Anne Collins, qui coordonna l’étude. « Le profilage ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-06-23 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: BioMed Central - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: cartographie genes cancer prostate chemin traitements


Publicité

En savoir plus

1. Gene expression profiling of human prostate cancer stem cells reveals a pro-inflammatory phenotype and the importance of extracellular matrix interactions
Richard Birnie, Steven D Bryce, Claire Roome, Vincent Dussupt, Alastair Droop, Shona H Lang, Paul A Berry, Catherine F Hyde, John L Lewis, Michael J Stower, Norman J Maitland and Anne T Collins
Genome Biology