Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-06-23
Actualité médicale

Tags: medicament -  prevenir -  depression -  patients -  souffrant -  cancer -  tete -  cou - 
Un médicament pourrait prévenir la dépression chez les patients souffrant d’un cancer de la tête et du cou  - Actualité médicale
Un médicament pourrait prévenir la dépression chez les patients souffrant d’un cancer de la tête et du cou

Selon les résultats d’une étude pilote parus dans l’édition de mai de Archives of Otolaryngology – Head & Neck Surgery, l’une des revues de JAMA/Archives, le fait de prendre des doses de l’antidépresseur citalopram avant de débuter un traitement contre le cancer de la tête et du cou, contribuerait à prévenir la dépression au cours de la thérapie.

Publicité

« Le traitement contre le cancer de la tête et du cou peut être ardu et débilitant, » écrivent les auteurs, comme informations d’arrière-plan de l’article. « La morbidité psychiatrique chez ces patients-ci est fréquenté et sous-diagnostiquée. Un trouble dépressif majeur a été diagnostiqué chez près de 40% des patients atteints d’un cancer de la tête et du cou, typiquement durant les 3 premiers mois suivant le diagnostique. »

Docteur William M. Lydiatt, de l’University of Nebraska Médical Center et Nebraska Methodist Hospital, à Omaha, et ses collègues menèrent un essai clinique randomisé portant sur des patients souffrant d’un cancer de la tête et du cou. Avant le début du traitement, 15 patients reçurent au hasard 40 mg de l’antidépresseur citalopram quotidiennement et 13 autres reçurent un placebo. Les patients prirent les médicaments durant 12 semaines, au cours desquelles ils subirent un traitement contre le cancer et la dépression fut dépistée chaque 4 semaines. Vingt-deux patients furent évalués à la 12e semaine et 23 patients complétèrent une dernière consultation d’étude 4 semaines après l’arrêt des médicaments.

« Le nombre de sujets ayant rejoint les critères de coupure prédéfinis de la dépression au cours des 12 semaines d’étude active, s’élevait à 5/10 (50%) de ceux prenant des placebos et à 2/12 (17%) de ceux prenant du citalopram, » précisèrent les auteurs. « Aucun patient du groupe du citalopram ne devint suicidaire, en comparaison avec deux du groupe de placebo. » La qualité de vie, telle que mesurée par un questionnaire auto-administré, se détériora dans les deux groupes au cours du traitement, mais moins dans celui du citalopram.

« Les données de cet essai pilote suggèrent que la prévention du trouble dépressif majeur chez les patients sous traitement pour un cancer de la tête et du cou, serait un objectif accessible. Les données révèlent également une tendance ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-06-23 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: JAMA and Archives Journals - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: medicament prevenir depression patients souffrant cancer tete cou


Publicité

En savoir plus

Arch Otolaryngol Head Neck Surg. 2008;134[5]:528-535