Publicité
Accueil > Actualité médicale > Ophtalmologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-07-01
Actualité médicale

Tags: Preuve -  presence -  marqueurs -  genetiques -  myopie - 
Preuve de la présence de marqueurs génétiques de la myopie  - Actualité médicale
Preuve de la présence de marqueurs génétiques de la myopie

Une recherche effectuée par Docteur Gu Zhu et ses collègues soutient la théorie que les troubles de la réfraction oculaire dénommés myopie et hypermétropie sont principalement héréditaires. Le groupe identifia également l’emplacement probable – sur le bras long du chromosome 5 – de gènes qui contribuent à déterminer la longueur axiale, un facteur clé de ces troubles de la réfraction oculaire.

Publicité

La longueur axiale est une mesure spécifique de l’avant à l’arrière de l’œil ; cette distance est plus longue que la normale lorsqu’une personne est myope et plus courte chez un hypermétrope. L’étude du Docteur Zhu se concentra sur la myope, en se basant sur des études précédentes portant sur les aspects génétiques et les facteurs environnementaux. La myopie compromet la capacité de l’œil à se concentrer et à voir les objets clairement à distance. En particulier lorsque la myopie est grave, elle est coûteuse à traiter et affecte la qualité de vie des patients. Ce trouble augmente aux Etats-Unis et dans le monde, et les chercheurs ont intensifié leurs efforts en conséquence.

L’équipe du docteur Zhu recruta 893 individus ayant participé à la Tasmania Twin Eye Study et à la Brisbane Adolescent Twin Study (BATS), en Australie, et obtinrent des mesures de longueur axiale. Ils analysèrent les impacts proportionnels des facteurs génétiques et environnementaux sur la longueur axiale chez des faux et vrais jumeaux, et constatèrent que les facteurs génétiques expliquent près de 80% des valeurs de longueur axiale, après avoir fait correspondre l’âge et le sexe. Cette étude est innovante pour ce qui est de lier la longueur axiale à l’héréditabilité du trouble de la réfraction oculaire. Un des membres de l’équipe, Docteur Davis Mackey, indiqua que de nouvelles techniques de mesure rassembleront des données de routine de la longueur axiale dans de futures recherches sur la myopie et d’autres troubles de la réfraction oculaire.

En scannant le génome de 318 individus, les chercheurs trouvèrent une « forte preuve » du rôle du chromosome 5 (surtout la région 5q) dans l’hérédité de la longueur axiale. L’équipe du Dr Zhu lança une analyse génomique d’un groupe d’étude plus large afin de confirmer et d’affiner ces résultats. D’autres études ont ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-07-01 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: American Academy of Ophthalmology - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: Preuve presence marqueurs genetiques myopie


Publicité

En savoir plus