Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies parasitaires
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-10-04
Actualité médicale

Tags: LEGIONELLOSE -  GENOMES -  SOUCHES -  Paris -  Lens -  SEQUENCES - 
LEGIONELLOSE : LES GENOMES DES SOUCHES Paris ET Lens SEQUENCES - Actualité médicale
LEGIONELLOSE : LES GENOMES DES SOUCHES Paris ET Lens SEQUENCES

La légionellose a touché plus de 1000 personnes en France en 2003 et provoqué près de 130 décès. Cette maladie émergente est causée par Legionella pneumophila, bactérie environnementale qui se développe dans les circuits d'eau chaude. Une équipe de l'Institut Pasteur associée au CNRS, en collaboration avec le Centre National de Référence des Légionelles (Inserm, Lyon), a comparé le génome de la souche responsable d'une épidémie survenue dernièrement dans la région de Lens (Nord-Pas-de-Calais) avec celui d'une souche endémique en France.

Publicité

La légionellose a touché plus de 1000 personnes en France en 2003 et provoqué près de 130 décès. Cette maladie émergente est causée par Legionella pneumophila, bactérie environnementale qui se développe dans les circuits d'eau chaude. Une équipe de l'Institut Pasteur associée au CNRS, en collaboration avec le Centre National de Référence des Légionelles (Inserm, Lyon), a comparé le génome de la souche responsable d'une épidémie survenue dernièrement dans la région de Lens (Nord-Pas-de-Calais) avec celui d'une souche endémique en France. Ces travaux, publiés dans Nature Genetics, pourraient notamment permettre de mieux comprendre comment certaines légionelles se répandent au sein de la population à partir des aérosols des tours aéro-réfrigérantes. Ces résultats aideront aussi à identifier de nouvelles cibles en vue de mettre au point des outils pour combattre ces bactéries.

La légionellose doit son nom à une épidémie survenue en 1976 chez 200 participants du 58è congrès de la Légion américaine à Philadelphie. Depuis lors, de nombreuses épidémies ont été décrites en Amérique du Nord et en Europe : on estime que 8000 à 18000 personnes meurent de légionellose chaque année aux Etats-Unis. En France, alors que des cas sporadiques sont régulièrement recensés sur tout le territoire, huit épidémies particulièrement graves ayant pour origine des tours aéro-réfrigérantes ont également été identifiées depuis 1998. Les légionelles parasitent habituellement les amibes qui prolifèrent dans l'eau mais sont également capables de s'attaquer à l'homme, via les voies respiratoires, une fois répandues dans l'atmosphère par le biais d'aérosols.

L'équipe de Carmen Buchrieser, du laboratoire de Génomique des Microorganismes Pathogènes de l'Institut Pasteur (dirigé par Frank Kunst et Philippe Glaser) et associé au CNRS (1), en collaboration avec la Génopole® Pasteur et le Centre National de Référence des Légionelles (dirigé par Jérôme Etienne (2)), a entrepris de décrypter et de comparer les ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2004-10-04 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: LEGIONELLOSE GENOMES SOUCHES Paris Lens SEQUENCES


Publicité

En savoir plus