Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-01-06
Actualité médicale

Tags: FIEVRE DU NIL OCCIDENTAL -  candidat-vaccin -  virus -  West Nile - 
FIEVRE DU NIL OCCIDENTAL : Un candidat-vaccin contre le virus West Nile - Actualité médicale
FIEVRE DU NIL OCCIDENTAL : Un candidat-vaccin contre le virus West Nile

Des chercheurs de l'Institut Pasteur viennent de démontrer l'efficacité chez l'animal d'un candidat-vaccin contre la fièvre du Nil occidental (West Nile). Leurs résultats sont publiés dans Journal of Infectious Diseases. Transmis par des moustiques, responsable chez l'homme d'encéphalites virales graves, le virus West Nile est particulièrement inquiétant de par son émergence récente sur le continent Nord Américain : depuis 2002 , plus de 13000 cas dont 500 décès ont été recensés aux Etats-Unis.

Publicité

Des chercheurs de l'Institut Pasteur viennent de démontrer l'efficacité chez l'animal d'un candidat-vaccin contre la fièvre du Nil occidental (West Nile). Leurs résultats sont publiés dans Journal of Infectious Diseases. Transmis par des moustiques, responsable chez l'homme d'encéphalites virales graves, le virus West Nile est particulièrement inquiétant de par son émergence récente sur le continent Nord Américain : depuis 2002 , plus de 13000 cas dont 500 décès ont été recensés aux Etats-Unis. Ce virus est également sous haute surveillance en France, notamment en Camargue où des infections chez les chevaux sont apparues en 2000.

Les équipes de l'Institut Pasteur, menées par Frédéric Tangy (Unité des Virus Lents) et Philippe Desprès (Unité des Interactions Moléculaires Flavivirus-Hôtes) ont mis au point un candidat-vaccin contre l'infection par le virus West Nile en utilisant une souche vaccinale recombinante du virus de la rougeole : l'antigène protecteur du virus West Nile (protéine d'enveloppe E) est en effet produit par la souche vaccinale Schwarz du virus de la rougeole, qui est le vaccin vivant pédriatrique contre la rougeole le plus communément utilisé dans le monde et dont l'efficacité et l'innocuité sont prouvées depuis des décennies.

Dans un modèle d'infection expérimentale par le virus West Nile, les animaux vaccinés par ce vaccin "mixte" rougeole/West Nile sont totalement protégés contre une dose mortelle du virus West Nile. A l'inverse, tous les animaux témoins décèdent rapidement d'une encéphalite virale.

Ce résultat est doublement important pour les scientifiques. Au-delà de l'intérêt de disposer dès à présent d'un vaccin candidat contre la fièvre du Nil occidental, il conforte les recherches visant à utiliser le vaccin de la rougeole comme un nouveau vecteur performant et inoffensif : ce vecteur, une fois "recombiné", permet de conférer simultanément une immunité protectrice contre la rougeole - une maladie prioritaire en termes de ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2005-01-06 par auteur
Source: source Accéder à la source


Publicité

En savoir plus