Publicité
Accueil > Revue de presse > Prescient Medical, Inc.
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-07-01
Revue de presse

Tags: patient -  implanter -  vProtect Luminal Shield -  plaque vulnerable - 

Un patient se voit implanter le vProtect(TM) Luminal Shield lors du tout premier essai clinique sur la plaque vulnérable - Revue de presse
Un patient se voit implanter le vProtect(TM) Luminal Shield lors du tout premier essai clinique sur la plaque vulnérable

ROTTERDAM, Pays-Bas et DOYLESTOWN, Pennsylvanie, July 1 /PRNewswire/ -- - Prescient Medical - Étude SECRITT I pour l'évaluation du traitement préventif des plaques vulnérables potentiellement mortelles

Publicité




Une équipe de cardiologie interventionnelle, dirigée par le Professeur
Patrick W. Serruys a réussi à placer un vProtect(TM) Luminal Shield dans
l'artère coronaire gauche interventriculaire antérieure (AIA) d'un homme âgé
de 64 ans au Centre Médical Erasmus à Rotterdam. Ce cas est le premier d'une
étude pilote, connue sous le nom de SECRITT I et conçue afin d'évaluer le
vProtect(TM) Luminal Shield pour le traitement des plaques vulnérables,
c'est-à-dire des dépôts d'athérosclérose dans les artères coronaires qui ne
présentent aucun symptôme avant leur rupture potentiellement mortelle. Il y a
plus de 500 000 cas de morts cardiaques soudaines aux Etats-Unis et plus de
300 000 en Europe chaque année. La mort soudaine et inattendue de Tim
Russert, animateur de l'émission << Meet the Press >> de la NBC, fut
probablement causée par la rupture d'une plaque vulnérable.

Les chercheurs du SECRITT prévoient d'implanter le vProtect(TM) Luminal
Shield autodilatable dans 15 patients présentant des plaques qui ont été
jugées vulnérables et ce, à l'aide d'une combinaison de techniques à ultrason
et à imagerie optique. Ces patients seront appariés avec 15
patients-contrôles présentant également des plaques qui ne limitent pas le
débit du sang ou avec des << lésions >> ayant été jugées vulnérables qui ne
recevront pas le Shield. Tous les patients sont des patients volontaires qui
ont été orientés vers le << cathlab >> (soit << catheterization laboratory
>>) pour le traitement de lésions importantes touchant les fonctions
cardiaques normales. Les 30 patients seront suivis avec des cathétérisations
diagnostiques 6 mois après la visite de traitement initiale ; leurs lésions
seront alors évaluées à nouveau. Ces informations permettront aux chercheurs
d'observer l'effet de stabilisation du Shield sur les lésions cibles, s'il y
a lieu.

Selon le Professeur Patrick W. Serruys, MD, PhD, de l'Université Erasmus,
l'essai SECRITT I représente la continuation logique de la médecine cardiaque
moderne : << Nous pouvons facilement ouvrir ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-07-01 par Prescient Medical, Inc.
Source: PRNewswire


Publicité

En savoir plus