Publicité
Accueil > Revue de presse > Merck Sharp & Dohme
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-07-21
Revue de presse

Tags: Union europeenne -  marche -  TREDAPTIVETM -  acide nicotinique -  laropiprant -  medicament -  lipides -  cholesterol LDL -  LDL-C -  cholesterol HDL -  HDL-C -  triglycerides - 
L'Union européenne autorise la mise sur le marché du TREDAPTIVETM (acide nicotinique /laropiprant), un nouveau médicament modifiant les lipides pour le traitement du cholestérol LDL (LDL-C), du cholestérol HDL (HDL-C) et des triglycérides  - Revue de presse
L'Union européenne autorise la mise sur le marché du TREDAPTIVETM (acide nicotinique /laropiprant), un nouveau médicament modifiant les lipides pour le traitement du cholestérol LDL (LDL-C), du cholestérol HDL (HDL-C) et des triglycérides

Merck Sharp & Dohme (MSD) a annoncé aujourd'hui que le TREDAPTIVE™ (acide nicotinique/laropiprant, MSD), sous forme de comprimés à libération prolongée de 1 g/20 mg, un nouveau médicament modifiant les lipides pour les patients atteints de dyslipidémie et d'hypercholestérolémie primaire, a obtenu son autorisation de mise sur le marché dans l'Union européenne (UE), l'Islande et la Norvège.

Publicité

Le TREDAPTIVE combine l'acide nicotinique (niacine) et le laropiprant, un inhibiteur innovant de la survenue des bouffées vasomotrices. Dans des études cliniques effectuées auprès de plus de 4.700 patients, le TREDAPTIVE a réduit les niveaux de cholestérol-LDL (LDL-C, ou « mauvais » cholestérol), a élevé les niveaux de cholestérol-HDL (HDL-C, ou « bon » cholestérol) et a réduit les triglycérides (un type de lipides sanguins). Un niveau élevé de LDL-C, un faible niveau de HDL-C et des triglycérides élevés constituent des facteurs de risque associés aux crises cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux.

Le TREDAPTIVE est homologué pour le traitement de la dyslipidémie, notamment chez les patients atteints de dyslipidémie mixte (caractérisée par des niveaux élevés de LDL-C et de triglycérides ainsi que de faibles niveaux de HDL-C) et chez les patients atteints d'hypercholestérolémie primaire (hétérozygote familiale et non familiale).

Le TREDAPTIVE devrait être utilisé chez des patients en combinaison avec des statines, lorsque les effets réducteurs de cholestérol du traitement par les statines en monothérapie s'avère inadéquat. Le TREDAPTIVE ne peut être utilisé en monothérapie que chez les patients chez lesquels les statines sont considérées inappropriées ou non tolérées.

« L'homologation du TREDAPTIVE dans l'Union européenne renforce encore davantage notre engagement de longue date dans le domaine cardiovasculaire en mettant à la disposition des patients de nouvelles thérapies innovantes. Le TREDAPTIVE constitue un traitement complet des trois paramètres lipidiques – le LDL-C, le HDL-C et les triglycérides – adapté à de nombreux patients », déclare Stefan Oschmann, président de MSD pour l'Europe, le Moyen-Orient, l'Afrique et le Canada.

L'homologation du TREDAPTIVE s'applique aux 27 pays de l'UE, ainsi qu'à la Norvège et à l'Islande.

Le TREDAPTIVE a apporté des améliorations substantielles aux niveaux de LDL-C, de HDL-C et de triglycérides

Qu'il soit associé à un traitement ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-07-21 par Merck Sharp & Dohme
Source: Business wire


Publicité

En savoir plus

Importantes informations à propos du TREDAPTIVE

Le TREDAPTIVE est généralement bien toléré. Les effets indésirables ont généralement été bénins et transitoires. Les bouffées vasomotrices constituent l'effet secondaire le plus courant du TREDAPTIVE, et elles surviennent le plus souvent à la tête, au cou et au haut du torse. Parmi les effets cliniques indésirables courants (≥ 1 % à < 10 %) signalés par les chercheurs comme étant possiblement, probablement ou certainement liés au TREDAPTIVE chez ≥1 % de patients traités par le TREDAPTIVE seul ou coadministré avec de la statine pendant une période allant jusqu'à un an, figuraient les élévations des niveaux d'ALT (SGPT ou sérum glutamopyruvique) ou d'AST (SGOT oun transminases) (consécutifs ≥ 3X LSN [limite supérieure de la normale]), le glucose à jeûn, l'acide urique, les étourdissements, les maux de tête, la paresthésie (une sensation d'engourdissement, de chatouillement, de picotement ou de brûlure de la peau), la diarrhée, la dyspepsie, la nausée, le vomissement, l'érythème (rougeurs de la peau), le prurit (démangeaisons), le rash, l'urticaire et des sensations de chaleur.

Impact des trois lipides majeurs sur les facteurs de risque cardiovasculaire

Les terme de maladies cardiovasculaires (MCV) est un terme général faisant référence à des pathologies qui affectent le cœur ou les vaisseaux sanguins. Les maladies coronariennes (MC), également connues sous le nom de coronaropathies (CP) ou cardiopathies ischémiques (CI), sont l'une des formes les plus courantes de MCV et figurent parmi les principales causes de décès à l'échelle mondiale. Parmi les facteurs de risque majeurs conduisant aux MCV, figurent les lipides sanguins anormaux, à savoir non seulement des niveaux élevés de LDL-C mais également des niveaux élevés de triglycérides et de faibles niveaux de HDL-C.

Les maladies cardiovasculaires constituent l'une des causes majeures de décès en Europe, car plus de 4,9 millions de décès lui sont attribuables (52 % de l'ensemble de la mortalité) en 2002. Presque la moitié de tous les décès attribués aux MCV sont causés par les maladies coronariennes (48 percent) et presque un tiers des décès sont attribuables aux accidents vasculaires cérébraux (29 %). Les maladies coronariennes (MC) sont à elles seules la première cause de mortalité en Europe, car presque 2,4 millions de décès lui sont attribuables chaque année.1

À propos de l'acide nicotinique (Niacin)

Le mécanisme d'action de l'acide nicotinique (niacine) reste mal connu. Les scientifiques savent que l'acide nicotinique inhibe la libération des acides gras libres à partir du tissu adipeux qui stocke les graisses dans le corps. Ceci pourrait contribuer aux réductions du LDL-C et des triglycérides autant qu'aux augmentations du HDL-C, tous éléments liés à la diminution des risques cardiovasculaires.

En particulier, l'acide nicotinique entraîne une modification de la composition du cholestérol LDL, de petites particules denses (les plus athérogènes) en de plus grandes particules. L'acide nicotinique augmente également la sous-fraction HDL2 dans une plus large mesure que la sous-fraction HDL3 augmentant ainsi le taux HDL2:HDL3 lequel est associé à la diminution des risques liés aux maladies cardiovasculaires. L'hypothèse retenue est que le HDL participe au transport du cholestérol à partir des artères et de retour au foie, organe dans lequel il est éliminé du corps.

Le traitement par l'acide nicotinique réduit le risque de décès et de manifestations cardiovasculaires, et il ralentit la progression ou bien favorise la régression des lésions athérosclérotiques. Le Coronary Drug Project, une étude de cinq ans achevée en 1975, a montré que le traitement par l'acide nicotinique présentait des avantages statistiquement significatifs pour la diminution des infarctus du myocarde (IM) non mortels et récurrents chez les hommes âgés de 30 à

64 ans ayant des antécédents d'IM. Bien que la mortalité totale soit semblable dans les deux groupes après cinq ans, au cours d'une période cumulée de suivi de quinze ans on a constaté 11 % de décès en moins dans le groupe traité par l'acide nicotinique comparé à la cohorte contrôlée par placebo.

Bien que l'acide nicotinique ait été utilisé pendant plus de 50 ans pour le traitement du cholestérol, son usage est limité par les effets secondaires, dont les bouffées vasomotrices. L'amélioration du profil du TREDAPTIVE en matière de bouffées vasomotrices pourrait permettre à davantage de patients d'atteindre et de maintenir une dose quotidienne de 2 g d'acide nicotinique à travers un passage simplifié d'une dose de 1g à une dose de 2g.

A propos de Merck Sharp & Dohme

Merck & Co., Inc. (Whitehouse Station, N.J., États-Unis), qui exerce ses activités dans de nombreux pays sous le nom de Merck Sharp & Dohme ou MSD, est une société pharmaceutique mondiale axée sur la recherche et qui se consacre résolument à mettre les patients au premier plan. Créée en 1891, la Société à l'heure actuelle découvre, développe, fabrique et met sur le marché des vaccins et des médicaments qui répondent à des besoins médicaux non encore satisfaits. La Société consacre des efforts importants à améliorer l'accès à ses médicaments à travers des initiatives de grande envergure. Ces initiatives incluent non seulement la donation de médicaments offerts gratuitement mais aussi des programmes visant à en faciliter l’accès aux plus démunis. Merck publie également des informations impartiales sur la santé à titre de service à but non lucratif.

Enoncés Prospectifs

Ce communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » dans le sens défini par la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés sont basés sur les attentes actuelles de la direction et impliquent un certain nombre de risques et incertitudes qui pourraient faire sensiblement différer les résultats de ceux qui sont prévus dans les énoncés. Ces énoncés prospectifs peuvent inclure des déclarations concernant le développement des produits, le potentiel des produits ou les performances financières. Aucun énoncé prospectif ne saurait être garanti et les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux qui sont projetés. Merck ne se considère pas tenue d'actualiser publiquement tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou de tout autre élément. Il convient d'évaluer les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse en tenant compte des nombreuses incertitudes pesant sur les activités de la société Merck, et en particulier celles qui ont été mentionnées dans les facteurs de risque et les avertissements à l'Article 1A du formulaire 10-K de Merck pour l'exercice se terminant au 31 décembre 2007, et dans les facteurs de risque et avertissements contenus dans les documents périodiques de la société établis sur le formulaire 10-Q ou dans les documents actuels établis sur le formulaire 8-K, que la Société incorpore à titre de référence.

1 Rapport 2004 de l'Organisation mondiale de la Santé. Changing History. Organisation mondiale de la Santé. 2004 Genève, Suisse.

TREDAPTIVE™ est une marque déposée de Merck & Co., Inc., Whitehouse Station, New Jersey, États-Unis

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.