Publicité
Accueil > Revue de presse > Intellect Neurosciences, Inc.
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-07-31
Revue de presse

Tags: Intellect Neurosciences -  brevet europeen -  traitement d immunisation passive -  Alzheimer -  anticorps monoclonaux - 

Intellect Neurosciences, Inc. obtient un brevet européen crucial concernant un traitement d'immunisation passive à la maladie d'Alzheimer par anticorps monoclonaux - Revue de presse
Intellect Neurosciences, Inc. obtient un brevet européen crucial concernant un traitement d'immunisation passive à la maladie d'Alzheimer par anticorps monoclonaux

NEW YORK, July 31 /PRNewswire/ -- Intellect Neurosciences, Inc. (OTC Bulletin Board : ILNS) a annoncé aujourd'hui qu'elle a obtenu un brevet européen concernant la plate-forme d'anticorps monoclonaux ANTISENILIN(R) développée par la société pour traiter la maladie d'Alzheimer. Les droits du brevet délivré couvrent les anticorps << spécifiques d'extrémité franche >> ANTISENILIN(R) qui se lient à la bêta-amyloïde et l'utilisation de ces anticorps pour la prévention ou l'inhibition de la progression de la maladie d'Alzheimer. Cette technologie est conçue pour favoriser l'élimination de la bêta-amyloïde qui s'accumule pour atteindre des concentrations toxiques dans le cerveau des patients atteints de la maladie d'Alzheimer tout en réduisant les effets indésirables potentiels. Il est important de noter que ces médicaments évitent de se lier et donc d'interférer potentiellement avec les fonctions de la protéine précurseur amyloïde qui est un important régulateur physiologique du corps et qui est impliquée dans le contrôle de fonctions cérébrales essentielles ainsi que dans la coagulation sanguine. La société a récemment divulgué qu'elle a accordé une licence à redevance à Wyeth and Elan Pharma International Ltd. concernant les brevets et les applications de brevet liées aux anticorps et aux méthodes de traitement de la maladie d'Alzheimer, notamment le Bapineuzumab, qui fait actuellement l'objet d'essais cliniques de phase 3. La société conserve la capacité d'accorder d'autres licences pour sa technologie d'anticorps monoclonaux ANTISENILIN(R) inventée par le Dr Daniel Chain, président et directeur général de la société. Des brevets ANTISENILIN(R) ont déjà été délivrés en Chine, au Japon et dans d'autres pays.

Publicité



Dr Chain a commenté : << La délivrance du brevet européen représente une
étape importante de notre stratégie, qui consiste à exploiter l'ensemble de
nos brevets sur les anticorps monoclonaux en accordant des licences à
plusieurs importantes sociétés pharmaceutiques ayant des
candidats-médicaments en phase de développement clinique. La délivrance du
brevet déclenche un paiement clé en vertu du contrat qui nous lie à Wyeth et
Elan et elle nous donne la possibilité de recevoir des redevances sur la base
du chiffre d'affaires européen, en plus du Japon et d'autres pays. On estime
que le marché européen est l'un des plus vastes marchés hors États-Unis,
représentant plus de six millions de personnes souffrant de la maladie
d'Alzheimer. >> Dr Chain a ajouté : << Pendant ce temps, Intellect poursuit
le développement préclinique de son candidat-médicament, l'IN-N01, que nous
concevons avec pour objectif de réduire son potentiel d'inflammation du
cerveau et donc de pouvoir augmenter la fréquence et la dose
d'administration. L'efficacité de notre stratégie devra au final être testée
au cours d'essais cliniques avec des patients. >>


<< La découverte prophétique du Dr Chain ainsi que son travail de
pionnier dans le domaine des anticorps monoclonaux pour le traitement de la
maladie d'Alzheimer ont contribué de manière considérable au développement
d'une nouvelle classe de produits thérapeutiques pouvant ralentir ou enrayer
la progression de cette épouvantable maladie >>, a commenté le Pr Blas
Frangione, professeur de pathologie et psychiatrie et directeur du Centre de
recherche sur la maladie d'Alzheimer de l'Université de New York.


À propos des plateformes d'immunothérapie d'Intellect destinées à la
maladie d'Alzheimer

On pense qu'une accumulation de fragments de protéine bêta-amyloïde dans
le cerveau est la cause profonde de la maladie d'Alzheimer. Les fragments
sont générés par le métabolisme à partir de la protéine précurseur amyloïde,
bien plus grande, qui est présente dans la plupart des tissus du ...

Page suivante (2 / 5)

Article écrit le 2008-07-31 par Intellect Neurosciences, Inc.
Source: PRNewswire


Publicité

En savoir plus