Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-08-27
Actualité médicale

Tags: genome -  change -  cours -  vie -  expliquent -  experts -  Johns -  Hopkins - 
Notre génome change au cours de la vie, expliquent les experts à Johns Hopkins  - Actualité médicale
Notre génome change au cours de la vie, expliquent les experts à Johns Hopkins

Cela expliquerait « l’apparition tardive » de plusieurs maladies.

Publicité

Les chercheurs à John Hopkins ont observé que les marques épigénétiques sur les marques chimiques de l’ADN, différentes de la séquence de l’ADN, changent en effet au cours de la vie d’une personne et le degré de changement est similaire parmi les membres d’une même famille. Rapportant ses résultats dans l’édition du 25 juin du Journal of the American Médical Association, l’équipe indique que la santé générale du génome est héréditaire et que les changements épigénétiques ayant lieu au cours de la vie d’une personne pourraient expliquer la raison pour laquelle la susceptibilité de la maladie augmente avec l’âge.

« Nous commençons à constater que l’épigénétique se tient au centre de la médecine moderne car les changements épigénétiques, contrairement a la séquence de l’ADN similaire dans chaque cellules, peut survenir suite à des expositions diététiques et environnementales, » indiqua le Docteur Andrew P. Feinberg, MPH, Professeur de biologie moléculaire et de génétique et Directeur de l’Epigenetics Center à Johns Hopkins School of Medicine. « L’épigénétique pourrait très bien jouer un rôle dans des maladies telles que le diabète, l’autisme et le cancer. »

Si l’épigénétique contribue à de telles maladies par le biais d’interactions avec l’environnement ou la vieillesse, explique Feinberg, les marques épigénétiques d’une personne changeraient avec le temps. Son équipe se lança dans une collaboration internationale afin de découvrir la véracité de ce fait. Ils se concentrèrent sur la méthylation – un type particulier de marque épigénétique, où les groupes de méthyle chimiques sont attachés à l’ADN.

« Les niveaux de méthylation inappropriés peuvent contribuer à la maladie – l’excès pourrait désactiver des gènes nécessaires et le manque pourrait activer des gènes au mauvais moment et dans la mauvaise cellule, » estima Docteur Vilmundur Gudnason, Docteur en médecine, Professeur de génétique cardiovasculaire à l’University of Iceland et Directeur de l’Icelandic Heart Association's ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-08-27 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Johns Hopkins Medical Institutions - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: genome change cours vie expliquent experts Johns Hopkins


Publicité

En savoir plus

Authors on the paper are Hans Bjornsson, Martin Sigurdsson, Rafael Irizarry, Hengmi Cui, Wenqiang Yu, Michael Rongione, Fallin and Feinberg, all of Hopkins; Thor Aspelund, Gudny Eiriksdottir and Vilmundur Gudnason of Hjartavernd, Reykjavik, Iceland; Tomas Ekstrom of Karolinska Institute, Stockholm, Sweden; Tamara Harris and Lenore Launer of the National Institute on Aging, Bethesda, Md.; Mark Leppert of University of Utah, Salt Lake City; and Carmen Sapienza of Temple University Medical School, Philadelphia, Pa.