Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-08-27
Actualité médicale

Tags: activation -  LYN -  kinase -  associee -  resistance -  imatinib -  patients -  atteints -  LMC - 
L’activation du LYN kinase est associée à la résistance à l’imatinib chez les patients atteints de LMC  - Actualité médicale
L’activation du LYN kinase est associée à la résistance à l’imatinib chez les patients atteints de LMC

Les chercheurs signalent dans l’édition en ligne du 24 juin du Journal of the National Cancer Institute que l’activation du LYN kinase est associée à la résistance à l’Imatinib (Gleevec) chez les patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC).

Publicité

L’Imatinib est la thérapie standard pour les patients nouvellement diagnostiqués de LMC. Néanmoins, certains patients développent de la résistance au médicament avec le temps. Chez certains, la résistance se développe en réponse à des mutations du gène BCR-ABL. Dans d’autres cas, toutefois, les chercheurs ne trouvent aucune mutation expliquant la résistance.

Des travaux précédents effectués par Nicholas Donato, Docteur en médecine, à l’University of Michigan Comprehensive Cancer center à Ann Harbor, ainsi que d’autres, indiquent que l’un des mécanismes probables de la résistance sans mutation identifiée est l’activation du LYN kinase, normalement contrôlé par le gène BCR-ABL dans les cellules LMC.

Dans cette étude, Donato et ses collègues élargirent ces travaux, examinant l’impact de la surexpression et de la répression de l’expression génétique du LYN kinase dans les lignes de cellules LMC traitées à l’imatinib. Ils déterminèrent également le niveau d’activation du LYN dans des échantillons prélevés sur 12 patients résistants à l’imatinib auxquels manquaient des mutations du BCR-ABL et sur 6 patients dont les cellules tumorales étaient sensibles au médicament mais incapables de tolérer les effets secondaires.

Ils constatèrent que la surexpression et l’activation du LYN kinase étaient associés à la résistance à l’imatinib dans les 2 lignées cellulaires et prélèvements. En outre, lorsqu’ils traitèrent ces cellules à l’imatinib, ils observèrent que l’activité du BCR-ABL fut supprimées tel qu’il arrive dans les cellules LMC sensibles au médicament, mais l’activation du LYN ne fut pas supprimée. Lorsque les chercheurs bloquèrent l’expression du gène LYN dans les cellules résistantes, ils rétablirent la réactivité à l’imatinib et provoquèrent la mort cellulaire.

« Ces études élargissent le spectre des changements cellulaires qui ont lieu au cours de la thérapie par imatinib, au delà d’une excroissance de cellules avec mutations en BCR-ABL, et soutiennent l’usage d’autres inhibiteurs de tyrosine kinase afin de ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-08-27 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Journal of the National Cancer Institute - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: activation LYN kinase associee resistance imatinib patients atteints LMC


Publicité

En savoir plus

Citation:
Article: Wu J, Meng F, Kong L-Y, Peng Z, Ying Y, Bornmann WG, Darnay BG, et al. Association Between Imatinib-Resistant BCR-ABL Mutation-Negative Leukemia and Persistent Activation of LYN Kinase. J Natl Cancer Inst 2008; 100:927-940
Editorial: O'Hare T, Eide CA, Deininger MW. Persistent LYN Signaling in Imatinib-Resistant, BCR-ABL – Independent Chronic Myelogenous Leukemia. J Natl Cancer Inst 2008; 100:908-909