Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-08-29
Actualité médicale

Tags: proteines -  intestinales -  peuvent -  constituer -  antigenes -  tumoraux - 
Les protéines intestinales peuvent constituer des antigènes tumoraux efficaces  - Actualité médicale
Les protéines intestinales peuvent constituer des antigènes tumoraux efficaces

Les souris immunisées avec une protéine intestinale ont développé moins de métastases aux poumons et au foie suite à l’injection de cellules du cancer du côlon que les animaux non vaccinés.

Publicité

Dans le développement de vaccins de cancer, les chercheurs ont fait face à un manque d’antigènes spécifiques aux tumeurs et inexprimés dans d’autres parties du corps. L’immunisation avec des antigènes exprimés dans d’autres parties du corps augmente la possibilité de complications auto-immunes. Néanmoins, la muqueuse intestinale et d’autres zones des muqueuses sont immuno-protégées et certaines protéines des sites immuno-protégés sont largement exprimées sur les cellules tumorales. Ainsi, ces protéines peuvent constituer des antigènes surs et efficaces pour les vaccins anti-cancer.

Afin de tester cette possibilité, Adam Snook, docteur en médecine, et Scott Waldman, médecin, docteur en médecin de Thomas Jefferson University en Philadelphie et leurs collègues ont immunisé des souris avec un vecteur viral qui a exprimé une protéine guanylyl cyclase C, normalement exprimée seulement dans la muqueuse intestinale, mais exprimée aussi par les cellules du cancer colorectal métastatique. Les chercheurs ont injecté les animaux avec des cellules du cancer du côlon avant ou après l’immunisation avec la protéine guanylyl cyclase C.

Les animaux vaccinés ont développé moins de métastases aux poumons et au foie que les animaux de contrôle. La vaccination a également prolongé la survie générale, avec une moyenne de 38 jours chez les animaux immunisés et de 29 jours chez les animaux de contrôle. Les investigateurs n’ont décelé aucune preuve de réponse auto-immune.

Les chercheurs supposent que l’approche de l’utilisation d’antigènes de sites immuno-restreints peut s’étendre à d’autres cancers émanant de l’endoderme, dont les cancers de la tête, du cou, des seins, du vagin et de la vessie.

Article écrit le 2008-08-29 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Journal of the National Cancer Institute - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: proteines intestinales peuvent constituer antigenes tumoraux


Publicité

En savoir plus