Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-09-01
Actualité médicale

Tags: identification -  role -  usines -  cellules -  humaines -  mener -  therapies -  ciblees - 
L’identification d’un nouveau rôle des « usines » des cellules humaines pourrait mener à des thérapies ciblées  - Actualité médicale
L’identification d’un nouveau rôle des « usines » des cellules humaines pourrait mener à des thérapies ciblées

COLOMBUS, Ohio – Les scientifiques ont déterminé que les cellules humaines sont capables de transférer d’importants produits génétiques à leurs propres mitochondries, considérées les usines des cellules. Cette découverte pourrait éventuellement aboutir à des thérapies pour des douzaines de maladies.

Publicité

Les produits génétiques, dénommés tRNA, rassemblent les acides aminés pour la production de mitochondries. Si les gènes tRNA mitochondriaux sont défectueux ou absents, et les protéines non fabriquées, les mitochondries sont incapables de générer l’énergie nécessaire.

Les tRNA défectueux sont connus pour être la cause de près de 60% des maladies dues a des dysfonctionnements des mitochondries. La série de conditions reliées inclut le diabète, la perte de l’ouïe, ainsi qu’un certain nombre de troubles neurologiques, dépendamment du type de cellules affectées.

Les mitochondries sont enveloppées dans leur propre membrane, devenant ainsi une structure difficile à étudier. Des recherches précédentes avaient indiqué que, uniquement dans les organismes inférieurs tels que les protozoaires, les levures et les plantes, les tRNA peuvent être importées aux mitochondries du cytoplasme cellulaire, la zone où se concentrent les liquides et contenant les composantes les plus importantes d’une cellule.

Mais dans cette nouvelle recherche, les chercheurs déterminèrent que les tRNAs peuvent être importés du cytoplasme aux mitochondries aussi bien dans les cellules hépatiques des rats que celles des êtres humains.

«Nous ne nous attendions pas du tout à découvrir ce mécanisme inné et intégré chez l’être humain, » révéla Juan Alfonzo, auteur principal de l’étude et professeur assistant de microbiologie à Ohio State University.

Ce résultat élargit l’étude d’options thérapeutiques impliquant des essais pour introduire des tRNAs sains aux mitochondries défectueuses des patients malades, indiqua Alfonzo.

« Si vous observez une mutation dans un tRNA que vous suspectez d’être impliqué dans une maladie, vous devriez théoriquement être capable de transférer un tRNA sain du cytoplasme vers les mitochondries, corrigeant ainsi le dysfonctionnement, » signala-t-il.

La recherche paraîtra en ligne cette semaine dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.
Alfonzo nota que l’étude en question réussit à déterminer que l’importation des tRNAs a lieu, ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-09-01 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Ohio State University - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: identification role usines cellules humaines mener therapies ciblees


Publicité

En savoir plus