Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-09-15
Actualité médicale

Tags: alterations -  genetiques -  mises -  jour -  cancers -  parmi -  mortels - 
Des altérations génétiques mises au jour dans deux cancers parmi les plus mortels  - Actualité médicale
Des altérations génétiques mises au jour dans deux cancers parmi les plus mortels

Deux nouvelles études décrivent les altérations génomiques favorisant la transformation de cellules normales en celles de deux redoutables cancers : le glioblastome multiforme, le plus commun des cancers du cerveau, et le cancer du pancréas. Bien que les modifications du génome varient d'une tumeur à l'autre dans chaque cancer, les deux études révèlent qu'il existe un noyau de voies de signalisation intracellulaire et de régulation qui se détraque, et conduit peut-être vers le développement de la maladie.

Publicité

Dans la première étude, D. Williams Parsons et ses collègues ont analysé les séquences de plus de 20 000 gènes codant pour des protéines de 22 échantillons de glioblastome humain afin d'y trouver des mutations. Ils ont aussi regardé les changements pouvant porter sur le mode d'expression de ces gènes et leur nombre. Ils ont découvert diverses modifications dans ces gènes qui n'avaient pas été associées à ces cancers. L'un de ces gènes, IDH1, avait tendance à être altéré dans les glioblastomes dits « secondaires » qui apparaissent dans des tumeurs à bas degré de malignité ou chez des patients jeunes. Les personnes dont les tumeurs étaient mutées sur ce gène survivaient plus longtemps, ce qui laisse penser que IDH1 pourrait servir de marqueur clinique pour le dépistage et le traitement, même si ces résultats sont à confirmer par une plus vaste étude.

Dans un second travail, la même équipe a enquêté sur l'état génétique des cellules du cancer du pancréas, une maladie en général dépistée tardivement et pour laquelle peu de traitements existent. Appliquant la même approche génétique à 24 tumeurs humaines, Sian Jones et ses collègues rapportent qu'un noyau de 12 voies de signalisation ou de régulation était génétiquement altéré dans 70 pour cent des tumeurs, ce qui suggère encore que leur perturbation est au coeur du développement du cancer du pancréas. Les auteurs en concluent que « le meilleur espoir de progrès thérapeutique pourrait résider dans la découverte d'agents capables de cibler les effets physiologiques de ces voies et de ces processus qui sont altérés plutôt que des gènes particuliers les constituant. »

Article écrit le 2008-09-15 par copyright journal Science
Source: copyright journal Science Accéder à la source

Mots clés: alterations genetiques mises jour cancers parmi mortels


Publicité

En savoir plus

Article n°20 : « An Integrated Genomic Analysis of Glioblastoma Multiforme » par D.W. Parsons, S. Jones, X. Zhang, J.C-H. Li, R.J. Leary, P. Angenendt, L.A. Diaz, Jr., N. Papadopoulos, G. Parmigiani, B. Vogelstein, V.E. Velculescu, K.W. Kinzler du Ludwig Center for Cancer Genetics and Therapeutics et du Howard Hughes Medical Institute et du Johns Hopkins Kimmel Cancer Center à Baltimore ; MD, D.W. Parsons du Baylor College of Medicine à Houston, TX ;P. Mankoo, H. Carter, I-M. Sui, G. Gallia, A. Olivi, G.J. Riggins, R. Karchin du Johns Hopkins Medical Institutions à Baltimore, MD ; R. McLendon, B.A. Rasheed, S. Keir, H. Yan, D.D. Bigner du Pediatric Brain Tumor Foundation et du Preston Robert Tisch Brain Tumor Center au Duke University Medical Center à Durham, NC ; T. Nikolskaya de l'Institut Vavilov de Génétique Générale à Moscou, Russie ; Y. Nikolsky de GeneGo, Inc. à St. Joseph, MI ; D.A. Busam, H. Tekleab, R.L. Strausberg du J. Craig Venter Institute à Rockville, MD ; J. Hartigan, D.R. Smith de l'Agencourt Bioscience Corporation à Beverly, MA ; S.K.N. Marie, S.M.O. Shinjo de l'École de Médecine de l'Université de São Paulo à São Paulo, Brésil.

Article n°21 : « Pathways Underlying Pancreatic Tumorigenesis » par S. Jones, X. Zhang, D.W. Parsons, J.C-H. Lin, R.J. Leary, P. Angenendt, J.R. Eshleman, S.E. Kern, R.H. Hruban, N. Papadopoulos, G. Parmigiani, B. Vogelstein, V.E. Velculescu, K.W. Kinzler du The Sol Goldman Pancreatic Cancer Research Center, du Ludwig Center for Cancer Genetics and Therapeutics et du Johns Hopkins Kimmel Cancer Center à Baltimore, MD ; D.W. Parsons du Baylor College of Medicine à Houston, TX ; P. Mankoo, H. Carter, H. Kamiyama, A. Jimeno, S-M. Hong, B. Fu, M-T. Lin, E.S. Calhoun, M. Kamiyama, K. Walter, M. Hildago, S.D. Leach, A.P. Klein, E.M. Jaffee, M. Goggins, A. Maitra, C. Iacobuzio-Donahue, J.R. Eshleman, S.E. Kern, R.H. Hruban, R. Karchin de la Johns Hopkins Medical Institutions à Baltimore, MD ; T. Nikolskaya de l'Institut Vavilov de Génétique Générale à Moscou, Russie ; Y. Nikolsky de GeneGo, Inc. à St. Joseph, MI ; J. Hartigan, D.R. Smith de Agencourt Bioscience Corporation à Beverly, MA.