Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-09-15
Actualité médicale

Tags: gene -  surexprime -  developpement -  main -  homme - 
Un gène surexprimé dans le développement de la main chez l'homme ?  - Actualité médicale
Un gène surexprimé dans le développement de la main chez l'homme ?

Des chercheurs ont identifié une séquence non codante dans le génome humain qui augmente l'expression de gènes au cours du développement de la main et de l'avant-bras, notamment à la jonction du pouce avec le poignet.

Publicité

La séquence, appelée HACNS1, a rapidement évolué chez l'homme comparé au chimpanzé et au macaque et pourrait donc jouer un rôle dans « l'humanisation » de nos mains et de nos pieds selon Shyam Prabhakar et ses collègues. En créant des embryons de souris avec la séquence HACNS1, les chercheurs ont pu observer ses effets sur l'expression génétique dans les membres en développement bien qu'il reste à préciser le ou les gènes régulés par cette séquence. Il semble bien cependant que l'augmentation due à HACNS1 soit unique à l'homme.

Certains gènes sont contrôlés par plusieurs séquences éloignées dites « enhancer » dont certaines peuvent être situées plus loin encore. Le travail de Joung-Woo Hong et ses collègues chez la drosophile, la mouche du vinaigre, suggèrent que ces enhancers lointains évoluent plus rapidement que les autres, ce qui peut permettre de modifier la régulation d'un gène sans l'affecter trop directement. Dans un article Perspective associé, Gregory Wray et Courtney Babbitt discutent comment Prabhakar Hong et ses collègues s'y sont pris pour rechercher l'effet régulateur éloigné de séquences non codantes du génome.

Article écrit le 2008-09-15 par copyright journal Science
Source: copyright journal Science Accéder à la source

Mots clés: gene surexprime developpement main homme


Publicité

En savoir plus

Article n°17 : « Human-Specific Gain of Function in a Developmental Enhancer » par S. Prabhakar; A. Visel; J.A. Akiyama; M. Shoukry; K.D. Lewis; A. Holt; I. Plajzer-Frick; V. Afzal; L.A. Pennacchio; E.M. Rubin; J.P. Noonan du Lawrence Berkeley National Laboratory à Berkeley, CA; H. Morrison; D.R. FitzPatrick du MRC Human Genetic Unit, Western General Hospital à Édimbourg, Royaume-Uni; L.A. Pennacchio; E.M. Rubin de l'U.S. Department of Energy Joint Genome Institute à Walnut Creek, CA; S. Prabhakar du Genome Institute of Singapore à Singapour, Singapour; K.D. Lewis du California Institute of Technology à Pasadena, CA; J.P. Noonan de la Yale University School of Medicine à New Haven, CT.

Article n°4: « Enhancing Gene Regulation » par G.A. Wray, C.C. Babbitt de l'Université Duke à Durham, UK.

Article n°9: « Shadow Enhancers as a Source of Evolutionary Novelty » par J-W. Hong, D.A. Hendrix, M.S. Levine de l'Université de Californie, Berkeley à Berkeley, CA.