Publicité
Accueil > Revue de presse > University of Massachusetts Medical School
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2008-09-15
Revue de presse

Tags: Etude -  femmes -  osteoporose -  risques -  fractures - 

Une étude mondiale démontre que la majorité des femmes atteintes d'ostéoporose n'ont pas conscience des risques accrus de fractures qu'elles encourent - Revue de presse
Une étude mondiale démontre que la majorité des femmes atteintes d'ostéoporose n'ont pas conscience des risques accrus de fractures qu'elles encourent

MONTRÉAL, September 15 /PRNewswire/ -- - Une étude menée auprès de plus de 60 000 femmes souligne la nécessité d'une prise de conscience en vue d'une meilleure compréhension des implications et des risques associés à l'ostéoporose

Publicité




Les résultats d'une étude longitudinale mondiale sur l'ostéoporose chez
les femmes (GLOW, de l'anglais Global Longitudinal study of Osteoporosis in
Women) ont démontré que 55 % des femmes diagnostiquées ostéoporotiques ne
pensent pas qu'elles encourent un plus grand risque de fractures que le reste
des femmes. Cette dernière étude de GLOW, réalisée auprès de plus de 60 000
femmes âgées de plus de 55 ans, a été présentée aujourd'hui au 30e Congrès
annuel de l'American Society for Bone and Mineral Research (ASBMR) (Société
américaine de recherche sur la pathologie osseuse et minérale).

<< Nombreuses sont les femmes n'établissant aucun rapport entre leur
diagnostic d'ostéoporose et ses graves conséquences, à savoir les risques de
fractures et les handicaps qui y sont associés >>, affirme Ethel Siris, M.D.,
chercheuse et directrice GLOW du Centre Toni Stabile Osteoporosis du Columbia
University Medical Centre, New York-Presbyterian Hospital, New York, dans
l'Etat de New York. << Cette étude indique que les médecins doivent aider les
patientes à mieux comprendre l'importance d'un diagnostic ostéoporotique d'un
point de vue clinique et leur expliquer l'impact qu'il aura sur leur vie >>.

L'ostéoporose est, par définition, une maladie qui rend les os plus
fragiles au point de se briser plus facilement. Si la maladie n'est pas
traitée comme il se doit, elle peut s'installer progressivement et sans
symptômes jusqu'au moment où une fracture trahit sa présence. Une femme sur
deux de plus de 50 ans souffrira d'une fracture associée à l'ostéoporose,(1)
laquelle entraînera des douleurs chroniques, une mobilité réduite, une perte
d'indépendance et un risque de mortalité aggravé.(2,3)

Les résultats d'une seconde étude GLOW, également présentée à l'ASBMR,
ont indiqué que les femmes de plus de 45 ans qui souffriraient d'une seule
fracture verraient leur qualité de vie fortement affectée. Les os les plus
souvent touchés par l'ostéoporose sont ceux de la colonne vertébrale, des
chevilles, des ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-09-15 par University of Massachusetts Medical School
Source: PRNewswire

Mots clés: Etude femmes osteoporose risques fractures


Publicité

En savoir plus




University of Massachusetts Medical School: Sur le même thème...