Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-09-22
Actualité médicale

Tags: etudie -  lie -  vitamine -  survie -  cancer -  colon - 
Une étudié lie la vitamine D à la survie au cancer du côlon  - Actualité médicale
Une étudié lie la vitamine D à la survie au cancer du côlon

BOSTON – Selon une étude récente effectuée par des scientifiques à la Dana-Farcer Cancer Institute, les patients diagnostiqués d’un cancer du côlon ayant de grandes quantités de vitamine D dans le sang sont moins susceptibles de décéder au cours d’une période de suivi que les patients manifestant une carence en vitamine D.

Publicité

Les résultats de cette étude – première à examiner les effets de la vitamine D sur les patients souffrant d’un cancer colorectal – méritent de plus amples recherches, mais il est trop tôt pour recommander des suppléments de la vitamine comme partie du traitement, indiquent les chercheurs de Dana-Farcer et de Harvard School of Public Health.

Dans un rapport paru dans l’édition du 20 juin du Journal of Clinical Oncology, les auteurs notent que des recherches précédentes ont révélé que des niveaux élevés de vitamine D réduisent le risque de développer un cancer colorectal de près de 50%, mais l’effet sur les résultats du cancer demeurent inconnus. Afin d’adresser ce problème, les chercheurs, dirigés par Docteur Kimmie Ng, MPH, et Docteur Charles Fuchs, MPH, à Dana-Farber, analysèrent les données de deux études épidémiologiques menées sur le long terme dont les participants donnèrent des échantillons de sang et leur santé surveillée durant des années.

Ils identifièrent 304 patients ayant fait partie de la Nurses' Health Study et la Health Professionals Followup Study et qui furent diagnostiqués d’un cancer colorectal entre 1991 et 2002. Leurs niveaux de vitamine D avaient été précédemment mesurés à partir de prélèvements de sang au moins deux ans avant leurs diagnostiques. La mesure de vitamine D de chaque patient fut classée par « quartile » -- les 25% les plus élevés puis les 25% les plus bas et ainsi de suite. Ceux dont les niveaux faisaient partie du quartile le plus bas furent considérés comme ayant une carence en vitamine D.

Les chercheurs suivirent les 304 patients jusqu'à leur décès ou jusqu’en 2005, dépendamment lequel arrivait en premier. Durant cette période, 123 patients moururent, dont 96 d’un cancer rectal ou du côlon. Les chercheurs essayèrent ensuite de trouver des liens entre les mesures précédentes de vitamine ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-09-22 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Dana-Farcer Cancer Institute - "EurekAlert!, a service of AAAS" - InformationHospitaliere.com Accéder à la source

Mots clés: etudie lie vitamine survie cancer colon


Publicité

En savoir plus

D’autres auteurs de l’étude incluent Docteur Jeffrey Meyerhardt, MPH, de Dana-Farber; Docteur Kana Wu, Docteur en médecine, et docteur Edward Giovannucci, ScD, de Harvard School of Public Health; Diane Feskanich, ScD, du Brigham and Women's Hospital, et Bruce Hollis, Docteur en médecine, de la Medical University of South Carolina.

La recherche fut financée par la National Cancer Institute.