Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pédiatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-09-30
Actualité médicale

Tags: erreurs -  bebe -  question -  interpretation - 
Les « erreurs » du bébé, une question d'interprétation - Actualité médicale
Les « erreurs » du bébé, une question d'interprétation

Les bébés autour d'un an sont réputés continuer à regarder un objet à l'endroit où ils l'ont trouvé la dernière fois même lorsqu'ils viennent de voir qu'il a été déplacé.

Publicité

Une nouvelle étude montre que ce faisant les bébés apprennent à faire des généralisations, sans oublier ce qu'ils viennent juste de voir. En d'autres termes, le problème n'est pas que leur cerveau est immature, comme le pensaient les chercheurs jusqu'à présent, mais plutôt que les bébés interprètent mal l'exercice. József Topál et ses collègues en Hongrie et au Royaume-Uni proposent que cette interaction d'« apprentissage » socialement intense qui se déroule normalement durant la première partie de la phase dite « erreur A non B », quand un adulte cache à plusieurs reprises un objet dans un récipient, et qui permet d'établir une solide association entre l'objet et le récipient. Dans leur étude, ils trouvent que lorsqu'un objet est caché sans aucune communication entre le chercheur et l'enfant, ce dernier commet ensuite moins d'erreurs.

Ainsi indiquent les auteurs, quand un adulte cache l'objet dans un récipient, son regard, le mouvement de ses yeux, etc. indiquent probablement à l'enfant que « ce type d'objet se trouve normalement dans le récipient A », au lieu de « l'objet se trouve maintenant dans le récipient A ».

Article écrit le 2008-09-30 par Copyright Journal Sciences
Source: Copyright Journal Sciences Accéder à la source

Mots clés: erreurs bebe question interpretation


Publicité

En savoir plus

Article n°13: « Infant Perseverative Search Errors are Induced By Pragmatic Misinterpretation » par J. Topál, G. Gergely de l'Académie des Sciences hongroise à Budapest, Hongrie ; G. Gergely, G. Csibra de l'Université d'Europe Centrale à Budapest, Hongrie ; A. Miklosi, A. Erdohegyi de l'Université Eotvos à Budapest, Hongrie ; G. Csibra de l'Université de Londres à Londres, Royaume-Uni.