Publicité
Accueil > Revue de presse > Biogen Idec
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-10-24
Revue de presse

Tags: Biogen Idec - 
Les données de phase IIb publiées dans The Lancet montrent que BG-12, le dernier composé oral de Biogen Idec, a entraîné une réduction significative des lésions cérébrales chez les patients atteints de sclérose en plaques  - Revue de presse
Les données de phase IIb publiées dans The Lancet montrent que BG-12, le dernier composé oral de Biogen Idec, a entraîné une réduction significative des lésions cérébrales chez les patients atteints de sclérose en plaques

CAMBRIDGE, Massachusetts--Biogen Idec (NASDAQ: BIIB) a annoncé aujourd'hui la publication des données de phase IIb montrant que son dernier composé oral, BG-12 (BG00012, dimethyl fumarate), administré à raison de 240 mg, trois fois par jour, permet de réduire le nombre des nouvelles lésions rehaussées par le gadolinium (Gd+) de 69 pour cent chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) récurrente qui sont en rémission, par rapport au placebo (p < 0,0001). Les données ont aussi démontré une réduction de 53 pour cent du nombre moyen de lésions hypointenses en T1 et une réduction de 44 pour cent des nouvelles lésions Gd+ cumulées chez les patients traités au BG-12, par rappport au groupe placebo. La présence de lésions Gd+ indiquerait un processus inflammatoire actif dans le système nerveux central. Les lésions hypointenses en T1 sont associées à une destruction et une perte importantes du tissu cérébral. Une analyse ad hoc effectuée pendant l'étude a montré une réduction de la proportion des lésions Gd+ évoluant en lésions hypointenses en T1 (trous noirs), justifiant la poursuite d'études cliniques sur les effets neuroprotecteurs et anti-inflammatoires potentiels de BG-12. Ces résultats ont été publiés dans le numéro du The Lancet du 25 octobre.

Publicité

BG-12 est le premier composé dont l'action sur l'activation de la voie du facteur transcriptionnel Nrf2 a été prouvée, voie qui, selon des études antérieures, empêcherait la mort des cellules neuronales induite par le stress oxydatif, protégerait la barrière hémato-encéphalique et permettrait de préserver la myéline dans le système nerveux central.

« Les effets de BG-12 sur les lésions cérébrales inflammatoires, ainsi que les données correspondantes sur son innocuité, cautionnent fortement la poursuite des études cliniques de phase III afin de définir la place de ce composé dans le traitement futur de la SEP récurrente-rémittente, » déclare le Professeur Ludwig Kappos, investigateur en chef de l'étude, directeur par intérim du service de neurologie et responsable du groupe de recherche au Service de biomédecine de l'Hôpital universitaire de Bâle, en Suisse. « En raison de son mécanisme d'action unique et de son mode d'administration, BG-12 peut être une thérapie de valeur pour de nombreux patients atteints de SEP et non pas seulement pour ceux qui préfèrent ne pas entreprendre un traitement injectable. »

« Améliorer les voies normales de protection cellulaire du corps tout en réduisant l'inflammation semble une démarche unique pour le traitement de cette maladie, » déclare Michael Panzara, MD, MPH, vice-président et médecin en chef, responsable du service de neurologie de Biogen Idec. « Chez Biogen Idec, nous continuons d'investir et d'appliquer notre expertise en matière de SEP dans la recherche de nouveaux composés comme BG-12, pour améliorer plus encore la vie des personnes qui souffrent de cette maladie. »

Les données de phase IIb démontrent le profil d'efficacité positif et d'innocuité favorable de BG-12

Cette étude a montré que chez les patients traités avec une dose de 240 mg de BG-12, administrée trois fois par jour, on enregistrait une réduction du nombre de nouvelles ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-10-24 par Biogen Idec
Source: Business wire

Mots clés: Biogen Idec


Publicité

En savoir plus

À propos de l'étude

Dans cette étude de phase IIb randomisée dose-réponse, en double aveugle, contrôlée par placebo, les patients (n = 257), âgés de 18 à 55 ans, atteints de SEP récurrente-rémittente ont été assignés de façon aléatoire pour recevoir une des posologies médicamenteuses suivantes pendant 24 semaines : 120 mg de BG-12, une fois par jour, 120 mg trois fois par jour, 240 mg trois fois par jour ou un placebo. La période initiale de traitement a été suivie par une période d'extension de 24 semaines destinée à l'évaluation de l'innocuité, pendant laquelle les patients du groupe placebo ont reçu 240 mg de BG-12 trois fois par jour. Le point final principal de l'étude était le nombre total de lésions Gd+ sur les IRM cérébrales aux 12e, 16e, 18e et 24e semaines. Les autres points finaux comprenaient le nombre cumulé de nouvelles lésions Gd+, les lésions hyperintenses en T2, nouvelles et élargies, les nouvelles lésions hypointenses en T1 et le taux annualisé de rechute. L'innocuité et la tolérabilité ont aussi été évaluées. Les résultats montrent que BG-12 satisfait à tous les points finaux de l'étude lorsqu'il est administré à raison de 240 mg trois fois par jour.

Essais cliniques BG-12 de phase III

Les études DEFINE (Determination of the Efficacy and safety of oral Fumarate IN rElapsing-remitting MS) et CONFIRM (COmparator and aN oral Fumarate In Relapsing-remitting MS) porteront sur plus de 2 000 patients au total en Amérique du Nord, en Europe et dans le reste du monde. DEFINE et CONFIRM sont des études multicentriques randomisées dose-réponse en double aveugle, contrôlées par placebo, portant sur deux ans, qui détermineront l'innocuité et l'efficacité de BG-12 chez les sujets atteints de SEP récurrente-rémittente. L'étude CONFIRM incluera aussi un bras comparateur de référence, l'acétate de glatiramère (Copaxone®). Les deux études DEFINE et CONFIRM recherchent actuellement des patients. Pour de plus amples renseignements sur DEFINE et CONFIRM, veuillez contacter ms@dandersoncompany.com.

A propos de Biogen Idec

Biogen Idec établit de nouvelles normes en matière de soins dans des domaines thérapeutiques où il existe des besoins médicaux non satisfaits importants. Fondée en 1978, la société Biogen Idec est un leader mondial dans la découverte, le développement, la fabrication et la commercialisation de thérapies nouvelles. Des patients dans plus de 90 pays bénéficient des produits de premier ordre de Biogen Idec qui ciblent des maladies telles que le lymphome, la sclérose en plaques et l'arthrite rhumatoïde. Pour obtenir des informations sur les produits, des communiqués de presse et un complément d'information sur la société, veuillez consulter le site www.biogenidec.com.

Refuge pour les énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs concernant BG-12. Ces énoncés sont basés sur les convictions et attentes actuelles de Biogen Idec. Le potentiel commercial de BG-12 est soumis à un certain nombre de risques et d'incertitudes, y compris les risques d'atteindre ou de ne pas atteindre les objectifs principaux lors des essais cliniques, d'autres retards ou obstacles imprévus ainsi que l'incertitude quant à l'obtention des approbations réglementaires. Le développement et la commercialisation de médicaments sont assujettis à un haut niveau de risque.

Pour en savoir plus sur les risques et des incertitudes associés au développement de médicaments de Biogen Idec et à ses autres activités, veuillez consulter la Rubrique 1A « Facteurs de risque » contenue dans les documents les plus récents déposés par Biogen Idec sur le formulaire 10-Q auprès de la Securities and Exchange Commission (la Commission américaine des opérations boursières). Ces énoncés prospectifs ne sont valides qu'à la date de ce communiqué, et nous rejetons toute obligation d'actualiser publiquement l'un quelconque de ces énoncés, que ce soit en réponse à de nouvelles informations, à des événements futurs ou autrement.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.