Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biotechnologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-07-02
Actualité médicale

Tags:
Vers une thérapie contre la SLA - Actualité médicale
Vers une thérapie contre la SLA

Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de la VIB (Institut interuniversitaire flamand pour la biotechnologie) positionne la thérapie génique VEGF (vascular endothelium growth factor) comme une des thérapies les plus prometteuses contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Publicité

Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de la VIB (Institut interuniversitaire flamand pour la biotechnologie) positionne la thérapie génique VEGF (vascular endothelium growth factor) comme une des thérapies les plus prometteuses contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA). La SLA est une maladie du Motoneurone provoquée par la dégénérescence de cellules du cerveau et de la moelle épinière qui contrôlent les mouvements. Encore incurable, elle affecte l'adulte et conduit à la paralysie puis à la mort en 5 années pour la plupart des patients. Si les causes de cette maladie sont longtemps restées obscures, le Professeur Peter Carmeliet de la Katholieke Universiteit Leuven (KUL) a montré en 2003, sur la base d'études génétiques, qu'un déficit de protéines VEGF (vascular endothelium growth factor) en favorisait le développement. Près d'un an après cette première découverte, l'équipe du Professeur Carmeliet vient de montrer, en collaboration avec la société Oxford BioMedica, que l'injection du gène qui déclenche la production de la protéine VEGF dans les muscles du sujet malade pourrait stimuler la production d'une plus grande quantité de cette même protéine dans les cellules nerveuses de la moelle épinière. Cette injection testée sur des souris a permis de constater un ralentissement de démarrage et de progression de la SLA . L'extension d'espérance de vie obtenue est de 30%. Si cette thérapie génique figure désormais parmi les traitements les plus prometteurs pour ce type de maladies du Motoneurone, il faudra encore compter près de dix ans avant de pouvoir développer un nouveau médicament.

Article écrit le 2004-07-02 par auteur
Source: VIB, Press release, Leuven 26/05/2004, http://www.vib.be Cette information est un extrait du BE Belgique numéro 32 du 2/07/2004 rédigé par l'Ambassade de France en Belgique. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus