Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-03-22
Actualité médicale

Tags: therapeutique -  anticancer - 
Une nouvelle thérapeutique anti cancéreuse - Actualité médicale
Une nouvelle thérapeutique anti cancéreuse

Les chercheurs de l'université de Temple aux États-Unis ont développé un nouveau médicament qui arrête la division cellulaire et promeut le décès des tumeurs. Le médicament interfère avec l'activité d'un gène appelé Plk1 et est actuellement en phase I d'essais cliniques du traitement du cancer humain.

Publicité

Les chercheurs de l'université de Temple aux États-Unis ont développé un nouveau médicament qui arrête la division cellulaire et promeut le décès des tumeurs. Le médicament interfère avec l'activité d'un gène appelé Plk1 et est actuellement en phase I d'essais cliniques du traitement du cancer humain. La recherche est publiée dans le journal Cancer Cell de mars 2005. Les études précédentes avaient montré des taux élevés de Plk1 dans les tumeurs cancéreuses et chez les patients qui avaient eu un taux de survie assez faible. Quand l'activité Plk1 est bloquée les cellules cancéreuses ne peuvent plus se diviser et les tumeurs ne peuvent plus survivre.

L'étude a été conduite par le Dr Prem Reddy, professeur de biochimie et directeur du Fels Institut for Cancer à l'université de Temple (USA). Les chercheurs ont développé et testé une petite molécule, l'ON01910, qui inhibe l'activité de Plk1 dans 94 cancers humains.

Ils ont trouvé que cette molécule était un puissant inhibiteur de la croissance tumorale et qu'elle agissait aussi en concomitance avec d'autres médicaments anti cancer et induisait souvent une complète régression des tumeurs.

La John Hopkins hôpital et le centre médical du Mt Sinaï sont actuellement occupés à faire la première étude clinique de cette molécule dans des cancers avancés et métastasiés. L'étude comprend 56 patients.

L'ON01910 agit de trois manières différentes : d'abord elle bloque l'invasion puis bloque l'angiogénèse et enfin elle induit la mort des tumeurs. Cette molécule apparaît en outre être très sûre.



22-03-2005

Article écrit le 2005-03-22 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: therapeutique anticancer


Publicité

En savoir plus