Publicité
Accueil > Vie professionnelle > Ordre national des médecins
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-05-21
Vie professionnelle

Tags:
Les médecins de nationalité européenne et extra-européenne en France (CNOM) - Vie professionnelle
Les médecins de nationalité européenne et extra-européenne en France (CNOM)

Chaque année en décembre, le CNOM publie une brochure relative à la démographie médicale. Ainsi pour la première fois en 2007, le CNOM a établi un atlas de la démographie des médecins. En complément de ces documents le Cnom édite des brochures thématiques, cette année c’est l’analyse des médecins de nationalité européenne et extra-européenne travaillant en France qui a été choisie.

Publicité

La problématique des médecins étrangers exerçant en France suscite depuis plusieurs années de nombreux débats tant sur le plan politique qu’institutionnel.

Pour cette étude, le choix a été fait de travailler sur la nationalité des médecins et non sur l’origine du diplôme. Deux points saillants :

le nombre de médecins de nationalité européenne ou extra-européenne inscrits à l’Ordre a fortement augmenté ces dernières années (+24% en 4 ans) mais demeure toutefois faible (3,5% de l’ensemble des effectifs).
Le nombre de ces médecins inscrits au Tableau varie beaucoup selon leurs pays d’origine :
53% de l’UE et 30% du Maghreb,

La Belgique (16,88%), l’Algérie (11,21%), l’Allemagne (11,09%) fournissent les contingents les plus importants ;
La Roumanie (+ 320% en 10 mois) – très présents en médecine générale ;
La Bulgarie (+0.6% en 10 mois) – très présents en anesthésie.
.
Les médecins de nationalité européenne et extra-européenne ne sont pas spécialement présents dans les zones démographiquement désertifiées (cf. MRS) et les spécialités en crises.

Parmi ces médecins on note une large proportion de médecins salariés, beaucoup exercent en milieu hospitalier et la proportion de médecins hommes / femmes correspond à la proportion classique.

Il est regrettable de constater que si l’augmentation du nombre de médecins étrangers ne résout pas le problème en France des spécialités en crise elle contribue largement à démunir leur pays d’origine de compétences qui leur sont indispensables.
.

Article écrit le 2008-05-21 par Conseil National de l'Ordre des Medecins
Source: Conseil National de l'Ordre des Medecins Accéder à la source


Publicité

En savoir plus