Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-11-05
Actualité médicale

Tags: peintures -  nanotechnologiques -  activees -  hopitaux -  eliminer -  Superbugs - 
De nouvelles peintures nanotechnologiques activéés pour hôpitaux pourraient éliminer les « Superbugs »  - Actualité médicale
De nouvelles peintures nanotechnologiques activéés pour hôpitaux pourraient éliminer les « Superbugs »

De nouvelles peintures nanotechnologiques pour murs, plafonds et surfaces pourraient être utilisées pour éliminer les superbugs des hôpitaux lorsque des lumières fluorescentes sont allumées : voilà ce que les scientifiques se sont vus annoncé le 10 septembre 2008 au cours de la réunion d’automne de la Society for General Microbiology tenue au Trinity College, à Dublin.

Publicité

Les nouvelles peintures contiennent de minuscules particules de dioxyde de titane, composant d’une blancheur éclatante souvent utilisé comme agent blanchissant dans les peintures commerciales. Il serait également familier aux fans de tennis comme la poudre utilisée pour tracer les lignes blanches des cours de Wimbledon.

Les scientifiques ont découvert que des formes minuscules, de la taille des nanoparticules, du dioxyde de titane peuvent éliminer les bactéries et détruire la saleté lorsqu’elles absorbent l’énergie de la lumière ultraviolette (UV) provenant du soleil. Elles produisent des molécules actives qui nettoient les surfaces peintes.

« Il serait encore mieux que le titane devienne antibactérien à la lumière des longueurs d’ondes se trouvant à l’intérieur, telle que la lumière fluorescent, de manière à ce que les peintures contenant les nanoparticules puissent être utilisées dans les hôpitaux et d’autres endroits nécessitant un environnement propre, » estima Lucia Caballero de Manchester Metropolitan University, au RU.

Les chercheurs examinèrent la survie de la bactérie de l’empoisonnement alimentaire Escherichia coli dans le cadre de différentes formulations des peintures contenant des particules de titane sous différents types et intensités de lumières. « Nous avons constaté que les peintures contenant du dioxyde de titane réussissent à éliminer plus de bactéries si la concentration de nanoparticules est plus forte que dans les peintures normales. Les meilleurs résultats ont révélé que les E. coli ont été éliminés sous la lumière fluorescente ordinaire, » signala Lucia Caballero.

« Toutefois, d’autres composants répandus de la peinture, tels que le carbonate de calcium, la silice ou le talc, réduisent l’efficacité antibactérienne de la peinture. En présence de carbonate de calcium, le taux d’élimination chutait jusqu'à 80%, » indiqua Lucia Caballero. « Nos testes sur le type de peinture disponible dans le commerce révélèrent que la capacité de la peinture à tuer les bactéries était massivement réduite en comparaison avec ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-11-05 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Society for General Microbiology Accéder à la source

Mots clés: peintures nanotechnologiques activees hopitaux eliminer Superbugs


Publicité

En savoir plus