Publicité
Accueil > Revue de presse > Patheon Inc
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-11-12
Revue de presse

Tags: bebes -  places -  incubateurs -  courent -  moins -  risques -  souffrir -  depression -  age -  adulte - 
Les bébés placés dans des incubateurs courent moins de risques de souffrir de dépression à l’âge adulte - Revue de presse
Les bébés placés dans des incubateurs courent moins de risques de souffrir de dépression à l’âge adulte

Une nouvelle étude parue dans la revue Psychiatry Research établit un lien entre les soins médicaux et l’attention parentale.

Publicité

Montréal, le 10 novembre 2008 – Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Psychiatry Research, les bébés placés dans un incubateur à la naissance ont de deux à trois fois moins de chances de souffrir de dépression une fois parvenus à l'âge adulte. Cette surprenante découverte a été faite par des scientifiques de l'Université de Montréal et de du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine en collaboration avec des chercheurs de l'Université McGill, du Centre de recherche de l'Hôpital Douglas et du Institute of Psychiatry at King's College du Royaume-Uni.

« Chez les mammifères, la séparation de l'enfant et de la mère à la naissance a toujours été considérée comme un facteur de stress majeur pouvant être à l'origine de problèmes de comportement à l'âge adulte », affirme l'un des auteurs de l'étude, Richard E. Tremblay, professeur de psychologie, de pédiatrie et de psychiatrie à l'Université de Montréal et directeur du Groupe de recherche sur l'inadaptation psychosociale chez l'enfant au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.

« Nous sommes partis de l'hypothèse que la séparation de la mère et de l'enfant au moment où ce dernier était placé en incubateur pouvait aggraver une dépression à l'adolescence ou à l'âge adulte. Nous avons plutôt découvert que les soins en incubateur pouvaient réduire de deux à trois fois les risques de dépression jusqu'à l'âge de 21 ans. »

Aux fins de l'étude, la première à se pencher sur l'incidence des soins en incubateur sur la dépression chez les adultes, l'équipe de recherche a étudié un sous-échantillon de 1 212 enfants ayant fait l'objet d'une étude longitudinale lancée en 1986. Ces enfants fréquentaient des maternelles du Québec et les données concernant leur état à la naissance, les complications obstétriques et les soins en incubateur ont été extraites des dossiers médicaux ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-11-12 par University of Montreal
Source: University of Montreal

Mots clés: bebes places incubateurs courent moins risques souffrir depression age adulte


Publicité

En savoir plus

Au sujet de l'étude
Les auteurs de l'article « Early environment and major depression in young adults: A longitudinal study », publiée dans la revue Psychiatry Research, sont David Gourion, Frank Vitaro et Richard E. Tremblay de l'Université de Montréal et du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine; Jelena Brezo et Gustavo Turecki de l'Université McGill et de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas et Louise Arseneault du Institute of Psychiatry at King's College, Londres, RU.