Publicité
Accueil > Vie de l'Hôpital : actus > AP-HP
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-11-26
Vie de l'Hôpital : actus

Tags:
REALISATIONS DE DEUX GREFFES INTESTINALES (AP-HP) - Vie de l'Hôpital :  actus
REALISATIONS DE DEUX GREFFES INTESTINALES (AP-HP)

En juillet dernier, deux greffes intestinales (une transplantation isolée de l’intestin grêle, et une transplantation combinée foie + intestin grêle) ont été réalisées à l’hôpital Beaujon. Cette réalisation est le fruit d’un long travail de préparation qui a débuté par l’élaboration du protocole médico-chirurgical de la transplantation et de la prise en charge avant et après la greffe, prenant en compte tous les aspects, aussi bien médicaux qu’organisationnels et techniques. L’hôpital est devenu officiellement en décembre 2007 centre de greffe intestinale pour l’adulte par décision ministérielle après avis de l’Agence de biomédecine.

Publicité

Les patients justifiant de cette prise en charge souffrent d’insuffisance intestinale c'est-à-dire d’une « réduction de la masse fonctionnelle intestinale en deçà de la masse minimale suffisante à assurer l’absorption des nutriments propres à assurer le maintien de l’état nutritionnel et la croissance (pour les enfants) ». L’insuffisance intestinale sévère, chronique et irréversible a deux causes principales, d’une part, les résections étendues de l'intestin grêle ou syndrome de grêle très court et, d’autre part, la dysfonction motrice de la pseudo-obstruction intestinale chronique (POIC). La conséquence en est la dépendance à la Nutrition Parentérale à Domicile (NPAD). Celle ci est le plus souvent bien tolérée, même pour des périodes prolongées. Chaque indication de transplantation intestinale doit donc être pesée en termes de risque iatrogène, de qualité de vie et d’échec de la NPAD. Et ce sont les limites de la nutrition parentérale (complications vasculaires, infectieuses, hépatiques, ou métaboliques) qui dictent le recours à la transplantation intestinale. Les patients avec insuffisance intestinale chronique sévère sont pris en charge dans le service de Gastroentérologie et Assistance Nutritive (Pr Bernard Messing) qui travaille de longue date en collaboration avec l’équipe de chirurgie colorectale (Pr Yves Panis). Le projet s’est concrétisé à Beaujon prenant appui sur son expertise en matière de transplantation hépatique (Pr Jacques Belghiti et Pr François Durand) reconnue au niveau international.

L’intervention chirurgicale, a mobilisé, pour chacune de ces greffes, près d’une dizaine de médecins (chirurgiens, anesthésistes-réanimateurs, gastroentérologues, nutritionnistes) et l’ensemble du personnel non médical du bloc opératoire (près d’une dizaine d’infirmières de bloc, d’anesthésie, de panseuses et d’aides-soignants).

Elle a été réalisée par les services de chirurgie colorectale du Pr Panis (Dr Frédéric Bretagnol, Dr Marianne Ferron), hépatobiliaire et pancréatique du Pr Jacques Belghiti (Dr Safi Dokmak, Dr Fédérica Dondero), par les services de gastroentérologie et d’assistance ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-11-26 par AP-HP
Source: AP-HPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

Contacts

Service de Presse – Direction de la communication de l’AP-HP