Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-03-16
Actualité médicale

Tags: therapeutique -  traitement -  cancers - 
Une nouvelle voie thérapeutique pour traiter les cancers - Actualité médicale
Une nouvelle voie thérapeutique pour traiter les cancers

L'institut de recherche Marie Curie croit que la nouvelle percée pourra aboutir à une nouvelle façon de traiter la maladie. Les traitements habituels sont basés sur la chirurgie ou la chimiothérapie pour enlever ou tuer les cellules cancéreuses. La nouvelle méthode consiste à réactiver une défense naturelle qui bloque la division cellulaire des cellules potentiellement dangereuses.

Publicité

L'institut de recherche Marie Curie croit que la nouvelle percée pourra aboutir à une nouvelle façon de traiter la maladie. Les traitements habituels sont basés sur la chirurgie ou la chimiothérapie pour enlever ou tuer les cellules cancéreuses. La nouvelle méthode consiste à réactiver une défense naturelle qui bloque la division cellulaire des cellules potentiellement dangereuses.

Ce mécanisme est endommagé lors de cancers et permet donc la formation de tumeurs. On pensait jusqu'à présent que ce mécanisme endommagé était irréparable. Les études récentes, qui se sont spécifiquement intéressées au mélanome, prouvent que ce n'est pas le cas.

Les chercheurs ont trouvé qu'un gène appelé Tbx2 joue un rôle dans la division de ces cellules. Lorsque les chercheurs ont inhibé le gène les cellules du mélanome ont perdu la capacité de se diviser. Il n'est pas encore établi si ce gène joue un rôle dans le développement de tous les cancers ou seulement du mélanome. Actuellement il n'y a pas de traitement très efficace du mélanome une fois que celui-ci est métastasié.

Selon le Dr Colin Goding la capacité de réactiver la sénescence serait un grand bond en avant. Ce mécanisme atteint les cellules cancéreuses, mais pas les cellules normales. Les chercheurs attirent cependant l'attention au fait qu'il faudra au moins dix ans avant qu'un médicament soit développé.

Selon le docteur Marc Matfield de l'association internationale de recherche sur le cancer, ce travail excite la communauté scientifique. Il est en effet possible que ce mécanisme de défense puisse être la base d'un traitement potentiel non seulement des mélanomes mais aussi d'autres cancers à division rapide comme le sein, la prostate et le pancréas.



16-03-2005

Article écrit le 2005-03-16 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: therapeutique traitement cancers


Publicité

En savoir plus