Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-12-04
Actualité médicale

Tags: victimes -  thrombose -  courent -  encore -  risques -  croyait - 
Les victimes de thrombose courent encore plus de risques que ce qu'on croyait - Actualité médicale
Les victimes de thrombose courent encore plus de risques que ce qu'on croyait

Selon des chercheurs de McGill, les anticoagulants ne peuvent guerir les complications a long terme de la TVP.

Publicité

La thrombose veineuse profonde (TVP), une affection se caractérisant par la formation de caillots sanguins dans les membres inférieurs, figure au troisième rang des maladies vasculaires les plus courantes en Amérique du Nord après la crise cardiaque et l'accident vasculaire cérébral, et constitue une complication fréquente chez les patients hospitalisés. La TVP est un état pathologique potentiellement grave qui, en l'absence de traitement, peut rapidement causer la mort par suite d'une embolie pulmonaire. L'ampleur de cet important problème de santé est telle que le directeur du service de santé publique des États-Unis (U.S. Surgeon General) et la coalition canadienne Soins de santé plus sécuritaires maintenant! ont tous deux lancé récemment des appels à l'action largement médiatisés afin de réduire le nombre de cas de TVP chez les groupes à risque élevé, notamment en préconisant l'adoption de mesures préventives telles que l'administration précoce d'anticoagulants.

Des chercheurs de l'Université McGill et de l'Hôpital général juif (HGJ), affilié à McGill – en collaboration avec des collègues de l'Université de Montréal, de l'Université McMaster et d'autres établissements – ont toutefois émis une mise en garde soulignant qu'en plus du risque bien connu d'embolie pulmonaire, les patients victimes de TVP sont également exposés à un risque de syndrome post-thrombotique (SPT), une complication à long terme encore mal comprise qui n'est pas prise en charge par les approches thérapeutiques classiques comme l'administration d'anticoagulants. Leurs conclusions de recherche, issues d'une étude multicentrique canadienne de grande envergure, ont été publiées dans le numéro de novembre de la revue Annals of Internal Medicine.

Cette étude visait à effectuer le suivi de 387 patients victimes de TVP traités dans huit centres hospitaliers du Québec et de l'Ontario pendant deux ans. Selon les chercheurs, il s'agissait de la toute première étude multicentrique sur le SPT menée en Amérique ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-12-04 par McGill University
Source: McGill University Accéder à la source

Mots clés: victimes thrombose courent encore risques croyait


Publicité

En savoir plus

À PROPOS DE L'UNIVERSITÉ McGILL

Fondée en 1821 à Montréal, au Québec, l'Université McGill est le chef de file des établissements d'enseignement postsecondaire au Canada. McGill compte deux campus, 11 facultés, 10 écoles professionnelles, 300 programmes d'études et au-delà de 33 000 étudiants originaires de plus de 160 pays. Près de la moitié ont une langue maternelle autre que l'anglais – dont 6 000 francophones. L'Université accueille au-delà de 6 200 étudiants étrangers, qui composent près de 20 pour cent de sa population étudiante.