Publicité
Accueil > Revue de presse > Fondation Ipsen
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-12-08
Revue de presse

Tags: Fondation Ipsen - 
8ème Colloque Médecine et Recherche de La Fondation Ipsen dans la série endocrinologie : « IGF : facteurs de réparation et de survie tout au long de la vie »  - Revue de presse
8ème Colloque Médecine et Recherche de La Fondation Ipsen dans la série endocrinologie : « IGF : facteurs de réparation et de survie tout au long de la vie »

PARIS--Les hormones liées à l’insuline, facteurs de croissance analogues à l’insuline appelés Insulin-like Growth Factors (IGF), sont bien connues pour réguler la croissance et le métabolisme. Ces dernières années toutefois, il a été découvert que ces facteurs et leurs protéines de liaison agissaient tout au long de la vie, depuis le développement embryonnaire jusqu’au vieillissement, et parfois au cancer. Dans nombre de ces actions « alternatives », les IGF agissent au niveau local plutôt que dans l’ensemble du corps. Pour assurer le ciblage d’une action particulière sur le bon tissu, un système complexe de régulation a évolué pour maintenir l’équilibre délicat entre le vieillissement en bonne santé et la prolifération non maîtrisée qui caractérise le cancer. Les dernières découvertes sur ces mécanismes sophistiqués de contrôle, chez des animaux allant des vers nématodes aux mouches, et chez l’homme, et leurs applications cliniques potentielles, ont été discutées par douze éminents scientifiques lors du huitième Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen consacré à l’endocrinologie, qui s’est tenu à Paris le 1er décembre 2008. La réunion a été organisée par David Clemmons (University of North Carolina, Chapel Hill, USA, Iain Robinson (National Institute for Medical Research, London, UK) et Yves Christen (La Fondation IPSEN, Paris).

Publicité

Les rôles les plus récemment découverts de l’IGF sont, chez l’adulte, la régulation de la prolifération et de la survie cellulaires, la réparation et le remodelage des tissus, et chez l’embryon, la maturation et la croissance (Robinson). La régulation nécessaire pour conserver la maîtrise de cet ensemble complexe de fonctions est assurée notamment par un ensemble de protéines de liaison, connues sous le terme d’IGFBP 1-6, qui transportent l’IGF dans la circulation sanguine et qui modulent sa disponibilité, le présentant au récepteur de l’IGF et l’inactivant, selon les circonstances. Les protéines de liaison accomplissent aussi des actions indépendantes de l’IGF. Pour compliquer encore les choses, l’IGF peut également se lier au récepteur de l’insuline – un problème particulier à surmonter lors de la conception d’inhibiteurs du récepteur de l’IGF utilisés comme molécules anti-tumorales. L’examen des voies de signalisation intracellulaire et extracellulaire associées à ces molécules conduit à des pistes sur de nouveaux agents thérapeutiques permettant de traiter de nombreux problèmes cliniques, et également à la possibilité de trouver à l’avenir des moyens pour empêcher le développement des tumeurs (Derek LeRoith, Mount Sinai School of Medicine, New York, USA).

Chez les adultes, l’IGF stimule la prolifération et la migration cellulaires après des lésions tissulaires, mais le résultat n’est pas toujours bénéfique. Les artères des patients diabétiques sont davantage prédisposées à développer des plaques d’athérosclérose que les personnes non diabétiques ; leur hyperglycémie stimule une voie de signalisation provoquant la libération locale d’IGF. Un anticorps monoclonal qui bloque une étape de cette voie de signalisation pourrait conduire à un nouveau traitement (Clemmons). De la même manière, l’atrophie du muscle squelettique en raison d’une maladie ou de l’absence de son utilisation semble être initiée par la liaison de l’IGF à son récepteur, qui stimule la production d’une molécule et détruit ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2008-12-08 par Fondation Ipsen
Source: Business wire

Mots clés: Fondation Ipsen


Publicité

En savoir plus

La Fondation Ipsen

Créée en 1983 sous l'égide de la Fondation de France, La Fondation Ipsen a pour vocation de contribuer au développement et à la diffusion des connaissances scientifiques. Inscrite dans la durée, l'action de la Fondation Ipsen vise à favoriser les interactions entre chercheurs et cliniciens, échanges indispensables en raison de l'extrême spécialisation de ces professions. L'ambition de la Fondation Ipsen n'est pas de proposer des connaissances définitives, mais d'initier une réflexion sur les grands enjeux scientifiques des années à venir. La Fondation Ipsen a développé un important réseau international d'experts scientifiques qu’elle réunit régulièrement dans le cadre de Colloques Médecine et Recherche, consacrées à six grands thèmes: la maladie d'Alzheimer, les neurosciences, la longévité, l'endocrinologie, l'arbre vasculaire et le cancer. En 2007, La Fondation Ipsen a initié trois nouvelles séries de réunions en partenariat: d’une part avec le Salk Institute et la revue Nature sur le thème de la complexité biologique; deuxièmement, avec la revue Nature sur le thème « Émergence et Convergence »; et troisièmement, avec la revue Cell et le Massachusetts General Hospital sur le thème « Exciting Biologies ». Depuis sa création, La Fondation Ipsen a organisé plus de 100 conférences internationales, publié 67 ouvrages chez des éditeurs de renom et plus de 200 numéros de Alzheimer Actualités. Elle a également attribué plus d’une centaine de prix et bourses.