Publicité
Accueil > Revue de presse > Celgene International
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2008-12-11
Revue de presse

Tags: Celgene International - 
Une étude de phase I présentée par la Société américaine d'hématologie sur l'utilisation combinée de REVLIMID® et de VIDAZA® chez des patients atteints d'un syndrome myélodysplasique à haut...  - Revue de presse
Une étude de phase I présentée par la Société américaine d'hématologie sur l'utilisation combinée de REVLIMID® et de VIDAZA® chez des patients atteints d'un syndrome myélodysplasique à haut...

La combinaison obtient un taux de réponse avec rémission complète de 39 % et un taux de réponse global de 72 %.

Publicité

BOUDRY, Suisse--Une étude de phase I présentée par la Société américaine d'hématologie sur l'utilisation combinée de REVLIMID® et de VIDAZA® chez des patients atteints d'un syndrome myélodysplasique à haut risque montre que la combinaison est bien tolérée et présente une activité élevée.

Celgene International Sàrl (NASDAQ : CELG) annonce que les résultats d'une étude de phase I présentés aujourd'hui et combinant l'utilisation de REVLIMID et de VIDAZA chez les patients atteints d'un syndrome myélodysplasique à haut risque (SMD) montrent que la combinaison de ces deux thérapeutiques est bien tolérée et présente une activité élevée. Les données ont été communiquées à l'occasion de la 50e assemblée annuelle de la Société américaine d'hématologie.

Mikkael A. Sekeres, Directeur général, Cleveland Clinic Taussig Cancer Institute, Directeur de recherches pour cette étude et consultant pour le compte de Celgene, a déclaré : « La lénalidomide et l'azacitidine ont fait preuve d'une activité élevée en tant que principe actif unique chez les patients atteints d'un SMD à faible — et à haut — risque. En combinant les propriétés immunomodulatrices, antiangiogéniques et cytotoxiques de la lénalidomide avec les activités de déméthylation d'ADN et cytotoxiques de l'azacitidine, nous attendons une efficacité améliorée chez les patients atteints d'un SMD ou d'une leucémie aiguë myéloblastique (LAM). Ces résultats révèlent un traitement bien toléré et efficace. »

Six cohortes de dosage au total ont été employées au cours de l'étude et en incorporant les données de sécurité et d'efficacité, le dosage optimal pour la combinaison de traitement s'avère être azacitidine 75 mg/m2 SC du 1er au 5e jour et lénalidomide 10 mg PO du 1er au 21e jour. Dans cette cohorte de trois patients, nous n'avons constaté aucune toxicité non hématologique de grade 3-4 et la meilleure réponse obtenue fut observée chez deux patients présentant une réponse avec rémission ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2008-12-11 par Celgene International Sàrl
Source: Business wire

Mots clés: Celgene International


Publicité

En savoir plus

À propos de REVLIMID®

En décembre 2005, REVLIMID a été homologué par le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (la FDA) pour le traitement de patients atteints d'un SDM à faible risque et à risque intermédiaire de niveau 1. Le REVLIMID est un composé IMiDs® ; il fait partie d’un groupe de nouveaux principes actifs immunomodulateurs exclusifs. Le REVLIMID et d’autres composés IMiDs continuent à être évalués dans plus de 100 essais cliniques couvrant un large éventail d’affections hématologiques et oncologiques. La gamme des IMiDs est protégée par un éventail exhaustif de brevets de propriété intellectuelle et de demandes de brevets en attente aux États-Unis, dans l'Union européenne et dans d'autres régions, comprenant des brevets de composition de matières et des brevets d'utilisation.

REVLIMID est actuellement homologué dans l'Union européenne, aux États-Unis, au Canada, en Argentine et en Suisse en combinaison avec la dexaméthasone pour le traitement des patients atteints d'un myélome multiple qui ont suivi au moins une thérapie antérieure, et en Australie en combinaison avec la dexaméthasone pour le traitement de patients dont la maladie a progressé après avoir suivi une thérapie. REVLIMID est également homologué au Canada, aux États-Unis et en Argentine pour l'anémie transfusion-dépendante due à un SMD de risque faible ou intermédiaire 1 associée à la suppression d'une anomalie cytogénétique 5q avec ou sans anomalies cytogénétiques supplémentaires. REVLIMID a obtenu le statut de médicament orphelin en Union européenne, aux États-Unis, en Suisse et en Australie.

À propos de VIDAZA®

En mai 2004, le VIDAZA devenait le premier médicament homologué par le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (la FDA) pour le traitement de patients atteints d'un syndrome myélodysplasique (SMD). La FDA a homologué le VIDAZA, premier-né d'une nouvelle catégorie de médicaments appelés agents de déméthylation, pour le traitement des cinq sous-types de SMD, qui incluent les patients à faible risque et les patients à haut risque. Ces sous-types comprennent : l'anémie réfractaire (AR) ou l'anémie réfractaire avec sidéroblastes en couronne (ARSC) si elle est accompagnée de neutropénie ou de thrombocytose ou nécessite des transfusions ; l'anémie réfractaire avec excès de blastes (AREB), l'anémie réfractaire avec excès de blastes en transformation (AREB-T), et la leucémie myélomonocytaire chronique (LMMC). En outre, en octobre 2008, le VIDAZA a obtenu un avis favorable de la part du comité d'évaluation des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments.

VIDAZA est censé exercer ses effets anticancéreux en provoquant l'hypométhylation de l'ADN et la cytotoxicité sur les cellules hémopoïétiques anormales de la moelle osseuse. La concentration de VIDAZA requise pour une inhibition maximale de la méthylation d'ADN in vitro ne provoque pas d'extinction majeure de synthèse d'ADN. L'hypométhylation peut restaurer les fonctions normales des gènes qui sont primordiales pour la différentiation et la prolifération cellulaire. Les effets cytotoxiques de VIDAZA provoquent la mort des cellules à division rapide, y compris les cellules cancéreuses qui ne répondent plus au mécanisme normal de contrôle de croissance. La non-prolifération cellulaire est relativement insensible à VIDAZA. Le VIDAZA a été homologué pour l'administration intraveineuse en janvier 2007 par la FDA et les résultats de l'essai clinique de survie du Vidaza (AZA-001) ont été intégrés en août 2008.

A propos des syndromes myélodysplasiques

Les syndromes myélodysplasiques (SMD) sont un groupe de tumeurs malignes qui concernent environ 300 000 personnes à travers le monde. Les syndromes myélodysplasiques se manifestent lorsque les cellules sanguines ne se développent pas normalement et restent à l'état immature ou « blastique » dans la moelle épinière. Ne devenant pas des cellules adultes, elles sont incapables d'assurer leurs fonctions. À la longue, la moelle épinière est envahie de cellules blastiques et le développement des cellules normales cesse. Selon l'American Cancer Society, on détecte chaque année entre 10 000 et 20 000 nouveaux cas de SMD aux États-Unis. Selon les classifications, l'espérance de vie moyenne peut aller d'environ six mois à six ans. Les patients atteints d'un SMD dépendent souvent de transfusions sanguines afin d'assurer la prise en charge les symptômes de fatigue et d'anémie. À cause des transfusions fréquentes, ces patients peuvent développer une surcharge, voir même une toxicité due au fer qui met leur vie en danger, d'où le besoin urgent de nouvelles thérapies servant la cause de la condition plutôt que la simple prise en charge de ses symptômes.

A propos de Celgene International Sàrl

Basée à Boudry dans le canton de Neuchâtel en Suisse, Celgene International Sàrl est une filiale à part entière de Celgene Corporation, ainsi que le siège international de Celgene Corporation. Celgene Corporation, basée à Summit, New Jersey, est une entreprise pharmaceutique internationale intégrée spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de thérapies innovantes pour le traitement du cancer et des maladies inflammatoires au moyen de la régulation des gènes et des protéines. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous sur le site Internet de la société à l'adresse www.celgene.com.

Ce communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles qui impliquent des risques, des retards, des incertitudes et d'autres facteurs connus ou non connus hors du contrôle de la société, susceptibles d'entrainer un écart considérable entre les résultats, la performance ou les réalisations réelles de la société et les résultats, la performance ou autres attentes suggérées par ces déclarations prévisionnelles. Ces facteurs comprennent les résultats des recherches actuelles ou en cours et des activités de développement, les mesures prises par le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) et par d'autres autorités réglementaires, et les facteurs présentés en détail dans les documents enregistrés par la société auprès de la commission des valeurs mobilières des États-Unis (Securities and Exchange Commission), tels que les rapports sur formulaires 10-K, 10-Q et 8-K.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.