Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-04-20
Actualité médicale

Tags: traitement -  cancer -  sein - 
Nouveau traitement pour le cancer héréditaire du sein - Actualité médicale
Nouveau traitement pour le cancer héréditaire du sein

Les chercheurs de l'Université de Stockholm ont, avec des collègues Anglais, découvert une nouvelle voie de traitement pour empêcher le cancer héréditaire du sein. L'article, publié dans le journal Nature, décrit comment l'emploi d'un produit inhibiteur peut spécifiquement tuer des cellules tumorales qui portent le défaut génétique causant le cancer. Ce nouveau traitement cible uniquement les cellules tumorales et ne concerne pas les autres cellules saines. La découverte pourrait aussi conduire à un traitement prophylactique du cancer héréditaire du sein.

Publicité

Les chercheurs de l'Université de Stockholm ont, avec des collègues Anglais, découvert une nouvelle voie de traitement pour empêcher le cancer héréditaire du sein. L'article, publié dans le journal Nature, décrit comment l'emploi d'un produit inhibiteur peut spécifiquement tuer des cellules tumorales qui portent le défaut génétique causant le cancer. Ce nouveau traitement cible uniquement les cellules tumorales et ne concerne pas les autres cellules saines. La découverte pourrait aussi conduire à un traitement prophylactique du cancer héréditaire du sein.

Chez la plupart des femmes, les gènes BRCA1 et BRCA2 empêchent la formation des tumeurs du sein, mais certaines femmes ont hérité de mutations dans ces gènes, leur donnant un risque de près de 80 % de développer un cancer du sein.

Les cellules normales se reproduisent en partageant le DNA en deux brins. Avant la replication, les dommages du DNA sont habituellement réparés en utilisant une protéine appelée PARP. Si cette protéine est absente ou inhibée les cellules emploient alors un deuxième mécanisme appelé recombinaison pour réparer les dommages. Les cellules portant les gènes mutés BRCA ne peuvent pas effectuer la recombinaison et comptent donc complètement sur la protéine PARP pour réparer les dommages.

Le nouveau traitement emploie un produit qui empêche PARP de réparer le DNA, faisant de la recombinaison le processus essentiel. La tumeur cancéreuse ne peut pas exécuter la recombinaison et est donc incapable de se reproduire et de créer de nouvelles cellules. La tumeur est alors incapable de croître et tôt ou tard va mourir.

La beauté de ce système est que seules les cellules tumorales manquent de gènes BRCA et donc dépendent complètement de PARP. Les autres cellules du corps ne seront pas affectées par le traitement et continueront à employer la recombinaison pour réparer les erreurs qui surviennent.

Selon le Dr Thomas Helleday, professeur associé ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-04-20 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: traitement cancer sein


Publicité

En savoir plus