Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-12-31
Vie professionnelle

Tags:
Pour MG France, premier syndicat de médecins généralistes, la médecine générale est une profession en voie de disparition. - Vie professionnelle
Pour MG France, premier syndicat de médecins généralistes, la médecine générale est une profession en voie de disparition.

Depuis début 2008, le nombre total d’actes de soins des médecins généralistes a diminué de 2,7% (source CNAM).

Publicité

Le nombre total d’actes de soins des généralistes a baissé aussi en 2007, il a baissé en 2006. Cette baisse d’actes de soins, reflet de la baisse démographique, intervient alors que les besoins de soins de la population augmentent sans cesse.

La diminution d’activité de l’ensemble des médecins généralistes est liée directement à la baisse du nombre total des médecins généralistes. Beaucoup de généralistes augmentent leur activité pour compenser les départs des collègues de leur secteur (départ en retraite ou passage au salariat). Cela ne suffit pas à maintenir l’activité totale et accroît le burn-out (épuisement professionnel).

Chute démographique, baisse de l’activité totale, trous dans la répartition territoriale, sont les conséquences directes de la Convention médicale de janvier 2005 (http://www.mgfrance.org/content/view/191/73/)

Pour répondre aux besoins de soins de la population sur tout le territoire, il faut plus d’installations de jeunes médecins et moins de départs anticipés. La réforme annoncée par le Président de la République et le gouvernement affirme la priorité de conforter les médecins généralistes de premier recours.

Les négociations avec l’assurance-maladie doivent sans délais

- revaloriser les médecins généralistes et rattraper le différentiel de rémunérations entre généralistes et les autres spécialistes

- développement d'incitations positives pour la répartition territoriale

- application de la nomenclature spécialisée dont le CS pour les médecins généralistes qualifiés spécialistes en médecine générale

La priorité de la convention, en phase avec la position du gouvernement, doit être sans délai, l'instauration de mesures concrètes en faveur des médecins généralistes de premier recours.

Article écrit le 2008-12-31 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus