Publicité
Accueil > Revue de presse > Geron
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2009-01-26
Revue de presse

Tags: Geron - 
Geron reçoit l’approbation de la FDA pour commencer le premier essai clinique humain au monde de thérapie à base de cellules souches embryonnaires  - Revue de presse
Geron reçoit l’approbation de la FDA pour commencer le premier essai clinique humain au monde de thérapie à base de cellules souches embryonnaires

Geron sur le point d’étudier GRNOPC1 chez des patients souffrant de lésion aiguë de la moelle épinière. Conférence téléphonique et diffusion vidéo sur le web, prévue à 6 h 00. HNP/9 h 00 HNE.

Publicité

MENLO PARK, Californie--Geron Corporation (Nasdaq : GERN) a annoncé aujourd’hui l’approbation par le service du gouvernement américain responsable de la pharmacovigilance (FDA, Food and Drug Administration) de la demande de nouveau médicament de recherche déposée par la société, pour l’essai clinique GRNOPC1 chez des patients souffrant de lésion aiguë de la moelle épinière.

Cette autorisation permet à Geron de lancer la première étude au monde portant sur une thérapie réalisée chez l’homme, à base de cellules souches humaines embryonnaires (hESC). Geron projette de lancer un essai multicentrique de phase I, destiné à établir l’innocuité de GRNOPC1 chez les patients souffrant de lésions sub-aiguës « complètes » de la moelle épinière dorsale, correspondant à un degré de complétude A, selon l'échelle de déficience établie par l’ASIA (American Spinal Injury Association).

« L’approbation de notre nouveau médicament de recherche GRNOPC1 par la FDA, est à ce jour l’une des plus grandes réussites de Geron », a déclaré Thomas B. Okarma, Ph.D., M.D., le président-directeur général de Geron. « Cela marque le début de ce qui est susceptible de devenir un nouveau chapitre dans la thérapie médicale – une thérapie qui va au-delà des comprimés, vers un nouveau niveau de guérison : la restauration de la fonction d’un organe et d’un tissu, obtenue par l’injection de cellules de remplacement saines. L’utilisation de GRNOPC1 a pour ultime objectif d’arriver à restaurer la fonction de la moelle épinière, en injectant des cellules progénitrices oligodendrocytes dérivées de hESC, directement à l’endroit où la moelle épinière du patient est atteinte.

GRNOPC1, le premier candidat thérapeutique à base de hESC de Geron, contient des cellules progénitrices oligodendrocytes dérivées de hESC, qui ont démontré avoir des propriétés de stimulation de la croissance du tissu nerveux et de remyélinisation, aboutissant à la restauration de la fonction chez ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-01-26 par Geron
Source: Business wire

Mots clés: Geron


Publicité

En savoir plus

Le programme clinique GRNOPC1

Les patients candidats à l’essai de phase I, doivent fournir des preuves tangibles de lésion fonctionnelle complète de la moelle épinière, avec un niveau neurologique des segments médullaires T3 à T10 et accepter qu'on leur injecte GRNOPC1 sur les sites de lésion, 7 à 14 jours après la lésion. Geron a sélectionné un total de sept centres médicaux américains comme candidats pour participer à cette étude et à des extensions de protocoles prévues. Les sites seront identifiés au fur et à mesure qu’ils apparaissent en ligne et sont prêts à inscrire les sujets dans l’étude.

Bien que le principal critère d’efficacité de l'essai soit l'innocuité, le protocole comprend des critères secondaires d’évaluation de l'efficacité, tels qu'un meilleur contrôle ou une meilleure sensation neuromusculaire dans le tronc ou dans les extrémités inférieures. Une fois que l’innocuité au sein de cette population de patients aura été établie et que la FDA aura procédé à l’examen des données cliniques conjointement avec les données complémentaires issues d’études continues sur des animaux, Geron prévoit de demander l’approbation de la FDA pour étendre l’étude, afin d’augmenter la dose de GRNOPC1, d’inscrire des sujets souffrant de lésions cervicales complètes et d’étendre l’essai aux patients souffrant de lésions graves incomplètes (niveau ASIA B ou C), afin de donner accès à la thérapie à une population de patients souffrant de graves lésions de la moelle épinière, de façon aussi étendue que ce qui est médicalement approprié.

Preuves précliniques d’innocuité, de tolérabilité et d’efficacité

Geron a présenté des preuves de l'innocuité, de la tolérabilité et de l’efficacité de GRNOPC1 auprès de la FDA, lors d’une demande de nouveau médicament de recherche de 21 000 pages décrivant 24 études animales différentes, nécessitant la production de plus de cinq milliards de cellules GRNOPC1. L’ensemble innocuité comprenait des études montrant qu'il n’existait aucune preuve de la formation de tératome 12 mois après l’injection de GRNOPC1 de degré clinique, dans la moelle épinière lésée de rats et de souris. D’autres études ont documenté l’absence de migration significative des cellules injectées hors de la moelle épinière, d’induction d’allodynie (douleur neuropathique aggravée par l’injection de cellules), de toxicité systémique ou de mortalité accrue chez les animaux recevant GRNOPC1.

Des études in vitro ont montré que GRNOPC1 est minimalement reconnu par le système immunitaire humain. GRNOPC1 n’est pas reconnu in vitro par le sérum allogénique, les cellules NK ou les cellules T (Journal of Neuroimmunology, Vol. 192, 2007). Ces caractéristiques immunoprivilégiées des cellules dérivées de hESC, permettent l’élaboration d’un essai clinique intégrant une évolution limitée de l’immunosuppression par faible dosage et justifie une thérapie immédiate par cellules allogéniques.

La demande de nouveau médicament de recherche ont compris également des études publiées en faveur de l'utilité de GRNOPC1 dans le traitement des lésions de la moelle épinière. Ces études ont montré que l’administration de GRNOPC1 augmentait, de manière significative, l’activité locomotrice et les performances cinématiques des animaux souffrant de lésions de la moelle épinière, lorsqu’ils étaient injectés sept jours après la lésion (Journal of Neuroscience, Vol. 25, 2005). L’examen histologique des moelles épinières lésées traitées par le GRNOPC1, a permis d’observer une meilleure survie des axones et une remyélinisation considérable aux alentours des axones du rat. Ces effets de GRNOPC1 ont été observés neuf mois après une injection unique de cellules. Au cours de ces études sur neuf mois, on a pu observer que les cellules migraient et remplissaient la cavité de la lésion et que des paquets d'axones myélinisés traversaient le site de lésion.

Production et qualification de GRNOPC1

GRNOPC1 est produit en suivant les règles de bonne pratique de fabrication actuelles, au sein des installations de fabrication de Geron. Le processus de production de GRNOPC1 de Geron et les uniformes pour salle blanche ont été inspectés et autorisés par l’État de Californie. Les cellules sont dérivées de la lignée de cellules souches humaines embryonnaires H1, créée avant le 9 août 2001. Les études utilisant cette lignée ont droit au financement fédéral américain pour la recherche, bien qu'aucun financement fédéral n'ait été reçu pour le développement du produit ni pour la prise en charge de l'essai clinique.

La banque de cellules souches hESC H1 de Geron, convient parfaitement pour un usage humain et il a été observé que son caryotype était normal et qu’elle était dépourvue de contaminants quantifiables d’origine animale ou humaine. La production de GRNOPC1 à partir de hESC indifférenciées au sein de la banque de cellules souches, utilise des réactifs agréés et un protocole normalisé développé par Geron au cours de ces trois dernières années. Chaque lot de fabrication de GRNOPC1 fait l’objet de tests de contrôle qualité normalisés, afin que soient garanties la viabilité, la stérilité et la composition cellulaire appropriée, avant son autorisation de sortie pour un usage clinique. Le produit GRNOPC1 qui répond à toutes ces spécifications et dont la sortie a été autorisée est prêt pour l'essai clinique autorisé. L’échelle de production actuelle est capable de répondre aux besoins en produit d’essais cliniques pivots. La banque de cellules souches existante serait éventuellement capable de fournir suffisamment de matière première pour que GRNOPC1 approvisionne le marché américain des lésions aiguës de la moelle épinière pendant plus de 20 ans.

Propriété intellectuelle

La production et la commercialisation de GRNOPC1 est protégée par un portefeuille de droits de brevet détenus par Geron ou dont Geron possède la licence exclusive. Les droits de brevet détenus par Geron protègent les technologies clés mises au point chez Geron, pour la fabrication échelonnable des hESC, ainsi que pour la production de cellules neurales par différenciation des hESC. Geron bénéficie d’une licence exclusive de la part de WARF (Wisconsin Alumni Research Foundation) sur les brevets fondamentaux couvrant les hESC, pour la production de cellules neurales, de cardiomyocytes et d’îlots pancréatiques à des fins thérapeutiques. La validité de ces brevets a récemment été confirmée par le Bureau américain des marques et brevets lors d’une procédure de réexamen. Geron a financé ses premiers travaux de recherche à l’université de Wisconsin-Madison, travaux qui ont abouti à l’isolement des hESC. La production d’oligodendrocytes à partir de hESC est couverte par des droits de brevet, dont la licence exclusive a été accordée à Geron par l'université de Californie. Ces droits de brevet couvrent la technologie mise au point lors d’une collaboration de recherche entre les scientifiques de Geron et ceux de l’université de Californie.

Conférence téléphonique et diffusion vidéo sur le web

Thomas B. Okarma, Ph.D., M.D., organisera une conférence téléphonique et une présentation vidéo diffusée sur le web, à l’attention des investisseurs et des médias à 6 h 00. HNP/9 h 00 HNE aujourd’hui. Les participants peuvent accéder à la conférence par téléphone en composant le +1-866-783-2145 (depuis les États-Unis) ou le +1-857-350-1604 (depuis l’étranger). Le code d’accès est le 89631672. La présentation vidéo diffusée sur le Web est disponible sur le site http://phx.corporate-ir.net/phoenix.zhtml?p=irol-eventDetails&c=67323&eventID=2077348. Tous les participants sont invités à voir la présentation du Docteur Okarma sur internet. La diffusion vidéo sur le Web sera également accessible par un lien affiché sur la page d’accueil du site web de Geron à l’adresse http://www.geron.com. Les participants sont invités à se connecter au moins 15 minutes avant le début de la présentation, afin de télécharger tout logiciel éventuellement nécessaire. La diffusion vidéo sur le web sera disponible en retransmission différée jusqu’au 23 février 2009.

Vous trouverez des informations de base sur les cellules souches humaines embryonnaires, sur GRNOPC1 et sur l’essai clinique sur les lésions de la moelle épinière, sur le site http://eon.businesswire.com/news/eon/20090122006356/en.

Geron est en cours de développement des meilleurs produits biopharmaceutiques de leur catégorie, pour le traitement du cancer et des maladies dégénératives chroniques, notamment les lésions de la moelle épinière, de l'insuffisance cardiaque et du diabète. La société fait progresser la recherche sur un médicament anticancéreux et sur un vaccin contre le cancer qui ciblent l'enzyme télomérase par le biais de plusieurs essais cliniques. Geron est également le leader mondial dans le développement de thérapies à base de cellules souches humaines embryonnaires (hESC, human embryonic stem cell). La société a reçu l’approbation de la FDA pour lancer le premier essai clinique humain au monde, de thérapie à base de hESC : GRNOPC1 pour les lésions aiguës de la moelle épinière. Pour en savoir davantage, consultez le site www.geron.com.

Ce communiqué de presse est susceptible de contenir des déclarations prévisionnelles faites conformément aux dispositions de la règle refuge de la loi de 1995 intitulée Private Securities Litigation Reform Act. Les investisseurs sont mis en garde sur le fait que les déclarations faites dans ce communiqué de presse, concernant les applications potentielles de la technologie de Geron sur les cellules souches humaines embryonnaires, constituent des déclarations prévisionnelles impliquant des risques et des incertitudes, notamment, mais sans s’y limiter, des risques inhérents au développement et à la commercialisation de produits potentiels, à l’incertitude des résultats des essais cliniques ou aux approbations ou autorisations réglementaires, au besoin de capital futur, à la dépendance vis-à-vis des collaborateurs et à la conservation de nos droits de propriété intellectuelle. Les résultats réels peuvent être sensiblement différents des résultats anticipés dans ces déclarations prévisionnelles. Des informations complémentaires sur les facteurs potentiels susceptibles d’affecter nos résultats, ainsi que d’autres risques et incertitudes, sont détaillés régulièrement dans les rapports périodiques de Geron, notamment dans le rapport trimestriel déposé sur formulaire 10-Q, pour le trimestre clôturé au 30 septembre 2008.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.




Geron: Sur le même thème...